fbpx
Blogues

Cinq Visages pour Camille Brunelle : Critique

par Émilie Rioux, le 4 juin 2014 | Chéri(e) j’arrive

par Émilie Tremblay

Écrit par Guillaume Corbeil
Mis en scène par Claude Poissant
Production du Théâtre PÀP

La pièce Cinq visages pour Camille Brunelle est présentée les 3, 4 et 5 juin au théâtre Périscope dans le cadre du Carrefour international de théâtre.

La pièce commence, on nous présente trois femmes et deux hommes qui nous déclinent leurs goûts musicaux, théâtraux, littéraires et cinématographiques. Cette ambiance de surenchère sera présente tout au long de la représentation. À la manière de Facebook, les personnages s’exposent et racontent leurs péripéties à l’aide de photos prises lors d’une soirée. Ils vont ainsi embellir, transformer et modifier leurs histoires au fil de la pièce. Facebook est comparable à une scène de théâtre où le mensonge croise la vérité. C’est d’ailleurs ce qu’on nous présente sur scène ; des personnages en quête de reconnaissance où l’apparence est primordiale.

On ressort de cette pièce à la fois troublé et charmé.La mise en scène est simple et efficace. Tous les gestes des comédiens sont calculés et donne une rythmique captivante, ce qui sert bien le texte qui est écrit avec beaucoup d’énumérations et de répéticamilletions. Les comédiens sont justes et captivants. Il y a toutefois un bémol et c’est la grande montée tragique finale pouvant nous laisser perplexes. Malgré ce point, c’est une pièce à ne pas manquer puisqu’elle nous fait passer un excellent moment et porte matière à réflexion sur nos interactions avec les réseaux sociaux ou bien dans les relations sociales contemporaines.