fbpx
Blogues

CITQ 2015 : Boom (par Cyril Schreiber)

par Émilie Rioux, le 30 mai 2015 | Chéri(e) j’arrive

Capsule historique

Carrefour ThéâtreC’est la génération qui agace gentiment aujourd’hui, mais que tout le monde envie secrètement : les baby boomers. Il n’y avait que Rick Miller, le dramaturge d’origine montréalaise qu’on a souvent vu au Carrefour international de théâtre, pour s’attaquer à cette époque charnière du XXe siècle que représentent les années 1945-1969, et en raconter les grandes lignes, de l’après-guerre jusqu’à l’atterrissage sur la Lune. Et voilà qu’est né Boom, présenté jeudi en exclusivité à Québec dans sa version francophone, la pièce tournant déjà en anglais un peu partout au pays.

Les fils conducteurs : trois histoires qui s’entremêlent (dont celle de ses propres parents), et surtout la musique, fil rouge qui offre bien plus que des intermèdes, un véritable miroir de l’époque. Seul en scène, Rick Miller incarne non seulement ces personnes anonymes, représentatives du peuple, mais aussi les grandes figures historiques, qu’elles soient politiques ou culturelles. Tout un programme où l’acteur seul en scène incarne plusieurs dizaines de personnages, dans une performance époustouflante bien qu’imparfaite par moments, ce qui est somme toute humain. Ce cours d’histoire en accéléré, très didactique, s’avère hétéroclite, forcément un peu lourd, bien que passionnant et très divertissant.

Et ô combien jubilatoire – on parle ici, avec raison, de nostalgie bienveillante (« c’était mieux avant »), mais pas que : comme le souligne si bien Miller lui-même, l’Histoire n’est pas une ligne droite, mais bien un cercle infini qui se répète. Le contexte change mais les motifs (guerre, violence, publicité, consommation, etc.) restent similaires, que ce soit à l’époque ou maintenant. Nous finissions par ressembler à nos propres parents quand on le devient à notre tour. Et surtout, nous prenons conscience du big picture, du portrait global, où nous ne représentons qu’un grain de sable à l’échelle mondiale et temporelle. Mais dans laquelle, sans réinventer la route, nous écrivons l’Histoire chaque jour nous aussi.

Visuellement riche par ses images, vidéos et ingénieuses animations, Boom est un plaisir coupable à consommer sans modération, bien qu’une parfaite digestion d’autant d’éléments historiques soit presque impossible. Il est la parfaite illustration du bon vieil adage si galvaudé mais tellement vrai dans le cas présent : « Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va ».

Carrefour Théâtre

Quoi ? Boom
Qui ? Texte, interprétation et mise en scène : Rick Miller
Où ? Caserne Dalhousie
Quand ? Vendredi 29 mai (20h) et samedi 30 mai (14h et 20h)

Texte : Cyril Schreiber
Photos : David Leclerc

C’est pas terminé!