fbpx
Blogues

CITQ 2015 : Trois (par Samantha Clavet)

par Émilie Rioux, le 9 juin 2015 | Chéri(e) j’arrive

C’est le spectacle Trois qui clôturait cette année le Carrefour international de théâtre de Québec. Formé des pièces Un, Deux et Trois, la trilogie de Mani Soleymanlou s’attaque à la question de l’identité. Chacune des pièces, créées respectivement en 2012, 2013 et 2014, font montrent d’un renouvellement de la réflexion sur le sujet qui évolue sans cesse.

Un est un spectacle solo interprété et mis en scène par l’auteur lui-même, un spectacle-témoignage dont l’humour est le principal outil de communication. Deux reprend les grandes articulations de Un, mais cette fois-ci dans la confrontation avec l’autre, dans un dialogue qui s’installe avec un second interprète, Emmanuel Schwartz, avec un regard autre sur la question d’identité. Trois multiplie les points de vue sur le sujet, amenant sur scène une quarantaine de comédiens qui prennent parole, tantôt en chœur, tantôt dans un enchevêtrement de discours, qui laissent une impression douce-amère sur la question d’identité, question qui, tout en étant propre à chacun, reste, comme nous le fait voir le spectacle, un questionnement universel.Carrefour International de Théâtre

Un texte brillamment construit, des clins d’œil entre les différentes parties, des adresses directes au public, un humour des plus savoureux, les quatre heures du spectacle passent sans qu’on ne s’en rende compte. L’éclairage sert avec brio l’œuvre, créant les différents espaces tout en appuyant le rythme soutenu du texte.

Texte : Samantha Clavet
Photo : Ulysse del Drago

C’est pas terminé!