Blogues

Patrice Michaud – Almanach

Capture d’écran 2017-02-23 à 10.24.29
par Cyril Schreiber, le 23 février 2017 | Chéri(e) j’arrive, Critiques musicales

Nouvel album très attendu pour le Gaspésien Patrice Michaud après le succès de son deuxième disque, Le feu de chaque jour, et particulièrement Mécaniques générales, ce qui lui a valu notamment le Félix de l’Album de l’année folk en 2014 et celui du Spectacle de l’année auteur-compositeur-interprète en 2015.

C’est le touche-à-tout Philippe Brault qui est aux commandes de ce nouvel opus intitulé Almanach, « calendrier accompagné d’observations astronomiques, de prévisions météorologiques, de conseils pratiques relatifs aux travaux à faire selon la saison » dixit le Petit Robert. Un titre d’album méticuleusement choisi pour celui qui a étudié en littérature à l’Université Laval et qui sous-entend une absence de fil rouge, une variété de sujets.

On peut séparer ces onze nouvelles chansons en trois catégories, classés en ordre décroissant de préférence : les titres généralement plus longs, plus arrangés, taillés parfaitement pour la scène (Cherry blossom, Kamikaze, Apocalypse wow, Éloïse, Si près du soleil), les titres plus pop, mais toujours intelligents, taillés parfaitement pour la radio (Le grand écart du cœur, Julie revient. Julie s’en va.), et les ballades plus intimistes offrant des moments magiques (La saison des pluies sur la mort à venir, L’anse blanche sur son Cap-Chat natal, l’étonnant duo avec une Ariane Moffatt à peine reconnaissable sur Les terres de la couronne et Tout le monde le saura, la chanson la plus courte, un beau message délivré par son fils Loïc).

Capture d’écran 2017-02-23 à 08.49.23

Le sens de la formule de Patrice Michaud est toujours présent, toujours aussi efficace, avec quelques nouvelles perles qui s’ajoutent à son répertoire déjà riche. Ici ou là, ses textes se font même ouverts aux interprétations, porteurs de plusieurs sens, comme dans Apocalypse wow ou Les terres de la couronne.

Musicalement, la grande nouveauté de cet Almanach s’entend dans les échantillonnages électroniques, les cuivres et les chœurs masculins, omniprésents, ce qui donne des titres plus riches, plus ambitieux, qui devraient apporter à leur créateur un nouveau public, encore une fois. La tournée d’Almanach vient à peine de commencer et s’étendra toute l’année partout au Québec, avec la même équipe de feu que sur le précédent spectacle. Nul doute que ce sera un autre succès à sa carrière déjà bien partie.

Site officiel : patricemichaud.ca

Clip de Kamikaze : https://www.youtube.com/watch?v=wxW-Lg4QVRc

—–

En spectacle

C’est au cœur d’une longue tournée à travers tout le Québec que Patrice Michaud s’est arrêté non pas un mais deux soirs au Grand Théâtre en cette fin mai, remplissant deux fois la salle Octave-Crémazie. Une sorte de consécration, sachant qu’il y a un an, aucune de ses nouvelles chansons n’étaient encore nées…

Et ces nouvelles chansons d’Almanach, le public enthousiaste de Québec en a entendu la plupart et les a tout de suite adoptées. Entouré de ses musiciens habituels (Simon Pedneault, Mark Hébert et Marc Chartrain) et d’un petit nouveau aux claviers, Guillaume Rochon, qui apportait vraiment sa touche musicale, le chanteur gaspésien de Cap-Chat n’a pas lésiné sur la mise en scène de cette nouvelle tournée, réalisée en collaboration avec Yann Perreau : moments rock, duo piano-voix, absence d’intervention dans les trois premières chansons, reprise d’un succès rétro, pas de danse, etc.

Mais attention danger : cette volonté d’en vouloir faire toujours un peu plus alourdit le spectacle par endroits, surtout en première partie et dans le premier rappel. On pense surtout aux Majestiques, faux groupe des années 50/60 qui reprennent les Baronets et autres Serpents noirs : qu’on était bien loin de la plume sensible de Michaud…

Pour le reste, rien à redire : Patrice Michaud est tout aussi bon chanteur que conteur, ses nouvelles chansons ajoutent une nouvelle pierre de plus à son répertoire, et c’est avec grand plaisir qu’on a réentendu ses plus anciennes, le succès Mécaniques générales en tête. Le sympathique chanteur continue sur sa belle lancée et a l’avenir rayonnant devant lui.

Cyril Schreiber

La setlist ici.

Auteur : Cyril Schreiber