Blogues

Critique Littéraire : « Le Nid de Pierres » de Tristan Malavoy

par Émilie Rioux, le 10 novembre 2015 | Chéri(e) j’arrive

Tristan MalavoytristanMalavoy_credits_Jocelyn_Michel 2
Le nid de pierres
Boréal
2015

Le village des damnés

Après le Tristan Malavoy chef de pupitre littérature et rédacteur en chef du Voir, poète, chansonnier (deux albums et un EP à son actif), nouvelliste et éditeur au Quai n°5, voici le Tristan Malavoy écrivain, avec la parution de son premier roman, Le nid de pierres, chez Boréal. Roman fin d’automne/début d’hiver, en adéquation parfaite avec le temps à l’extérieur.

St-Denis-de-Brompton, Estrie. La vie a réuni Thomas Fontaine et Laure Gagné, deux enfants du patelin qui, après s’être retrouvés au début de la trentaine, décident de se réinstaller dans leur village d’enfance. Ce retour en région, à la source même de leurs êtres, ne sera pas de tout repos. Car une ambiance lugubre règne sur le petit village depuis la disparition toujours effective de Yannick Robert, alias Yannick-Lunatique, survenue 20 ans auparavant. Celle, plus récente, de Cyriac Nikolov, qui tenait le dépanneur du coin, ravive de douloureux souvenirs pour le jeune couple, qui n’en sortira pas indemne.

Tristan MalavoyC’est un véritable roman policier que nous livre Tristan Malavoy, une enquête sur une disparition, un pont entre le passé et le présent, entre les Blancs d’aujourd’hui et les Abénaquis d’hier, entre l’histoire personnelle des deux protagonistes et celle du village, entre le monde des vivants et celui des esprits, entre réalisme et mysticisme. Tout est étroitement relié, et les légendes amérindiennes d’autrefois résonnent encore au présent.

Malavoy a un talent indéniable de conteur, il sait capturer le lecteur dans ses filets grâce à son écriture ronde, chaleureuse. On ne peut s’empêcher de tourner les pages de ce livre, tant le suspense, surtout dans la deuxième partie plus dynamique que la première, est présent à presque toutes les pages. Presque, car le récit est sans cesse entrecoupé d’un autre récit, celui d’une tribu amérindienne nomade, à l’écriture plus imagée, moins accessible.

Ces pages, peut-être les moins réussies car reliées plus ou moins efficacement à l’histoire principale, ne gâchent nullement le plaisir de lecture qui ressort du Nid de pierres, à la finale convaincante et terrible. Un premier roman tout à fait réussi pour Tristan Malavoy, qui devrait plaire aux amateurs de bonnes histoires où tout n’est pas expliqué, où le mystère demeure.

Cyril Schreiber

Auteur : Émilie Rioux