fbpx
Blogues

Écho de Festival (FEQ du 9 au 13 juillet)

par Émilie Rioux, le 14 juillet 2014 | Chéri(e) j’arrive

Le Festival d’Été de Québec…à travers les yeux d’Émilie.
Voir la chanson de Joe Dassin pour compréhension du clin d’oeil. 

 

9 juillet – Le Cercle – FEQ

Maude a prouvé au public que son écriture sublime sait transcender les sillons du disques jusqu’à la scène. Malgré sa timidité avoué, la scène lui va à ravir, comme pouvait en témoigner les curieux réunis au Cercle en ce mercredi soir. Une belle manière de commencer la soirée, avec l’almalgame de sa douce voix et les arrangements intelligents de ses comparses de scène.

 

10 juillet- Plaines d’Abraham – FEQ

The Kills étaient en feu pour une première partie très attendue sur les Plaine. Set list plutôt « smooth » de riffs lourds, accompagnés d’un solide département des percussions. Alisson Mossheart était sublime et a séduit tous les fans de Queens of the Stone Age réunis pour l’occasion. Puis, justement, Queens of the Stone age ont pris le relais, avec un spectacle visuellement hallucinant, brillamment mis en lumière et mis en scène. Les hits se sont enchaînés, Josh Homme avait une sapré belle guitare, et il a su prouver qu’il savait toujours s’en servir! Une soirée qui a atteint son objectif, directement dans la face des spectateurs avec du neuf et du vieux!

 

12 juillet – Plaines d’Abraham, Parc de la Francophonie et Place d’Youville – FEQ

The Pretty Reckless, un groupe pour qui le LOGO prend beaucoup de place sur la scène. Une voix chaude et rocailleuse enterrée par un peu trop de distortions guitaresques. Une chanteuse avec beaucoup d’attitude, qui se tortille habilement sur scène, cachée derrière beaucoup de maquillage et de cheveux blonds dans la face. Dommage, j’aurais bien aimé pour mettre un visage sur cette performance assez spectaculaire, attendue par de nombreux fans très enthousiastes dans la foule.

Quant à Soundgarden, ils étaient résolument en forme, surtout pour Chris Cornell qui semble être tombé dans la fontaine de jouvence. D’un seul coup, Québec retombe dans les années 90 et on dirait qu’il s’agit d’un spectacle de Soundgarden à leur apogée. Après Black Hole Sun, 15% du public quitte le site. « Y a faite ma toune, j’ai plus rien à faire là. Veni, vidi, vici »

Au pigeonnier, Marillion étaient franchement dull (ou pas du tout adapté pour le spectateur que je suis, parce que le reste des spectateurs avaient l’air d’avoir du fun) et au Carré d’Youville, Émilie Simon (Photo ci-bas: Llamaryon) avait une belle robe et une belle voix.

10408058_799083880124839_1057044330656002583_n

 

13 juillet – Parc de la Francophonie – FEQ

Je n’ai jamais vu aussi peu de monde réuni au Parc de la Francophonie dans le cadre du FEQ. Erreur de booking? Mauvais timing? Ce n’est certainement le manque de talent du duo gaspésien Dans l’Shed qui justifie cette absence du public, puisqu’ils ont donné malgré tout une sacré performance, se produisant pour la première fois au Festival d’Été de Québec en première partie des Chercheurs d’Or, puis de Paul Daraîche. Feel-good-songs efficaces, delta blues et reprise des Beatles avec une aisance indéniable à la guitare, c’est dommage que vous ayiez raté ça. (AH, vous étiez à Bryan Adams. Ouin. Bah.
Ok.)

Ainsi s’achève le Festival d’Été de Québec 2014.
Amen et à l’année prochaine!