Blogues

En attendant le 33e FIMAV

16252132_1193944744024612_3821793063608431412_o
par Sophie Dufour-Beausejour, le 16 mai 2017 | Chéri(e) j’arrive, Sur la route

Cassette concept pour le 33e Festival international de musique actuelle de Victoriaville, a.k.a FIMAV pour les intimes

Quand : 18 au 21 mai 2017 (Évènement Facebook)
Où : Victoriaville

A-SIDE // Pourquoi écouter de la musique «fuckée»?

Je vais commencer en vous parlant d’une artiste qui ne sera pas au festival. Je vais vous parler de feu Pauline Oliveros. En cherchant une façon de vous raconter la beauté du FIMAV, j’ai trouvé un très bel article du Huffington Post, publié en novembre 2016 suite au décès de cette compositrice avant-gardiste. Il s’intitule We Need Experimental Music To Teach Us How To Listen, Now More Than EverNous avons besoin de la musique expérimentale pour nous apprendre à écouter, maintenant plus que jamais. L’auteur, Priscilla Frank(@badgirlpripri), y raconte l’oeuvre de Pauline Oliveros. Celle-ci a consacré sa vie à écouter. Pas seulement entendre, mais écouter.

Une des expériences de la musique expérimentale, c’est de considérer que tous les sons méritent d’être écoutés. Des bruits ambients comme le vrombissement d’une voiture qui passe, le claquements de nos pas sur le trottoir, le bruissement du tissu qui bouge quand on marche… Tous ces bruits ont le potentiel d’évoquer des souvenirs ou des images, de surprendre, de troubler, d’émouvoir.

Écouter plutôt qu’entendre

Qu’est-ce qu’on cherche, quand on écoute de la musique ? Avec la technologie qu’on a, notre vie est constamment saturée de musique.  On écoute de la musique en déjeunant, on écoute de la musique en marchant jusqu’à l’université, on en écoute aussi dans l’autobus, en travaillant à l’ordi, au gym, dans l’ascenseur, au bout du fil en attente avec Hydro, dans l’épicerie… Mettons que souvent on l’entend plus qu’on ne l’écoute, cette musique là. C’est comme un bruit de fond qui se mêle au reste et qui nous accompagne.

C’est rare qu’on prend le temps d’écouter activement, pour vrai, de la musique. S’asseoir sur le sofa et écouter ce qui joue, sans rien faire d’autre. C’est quand on prend le temps de le faire que la beauté prend toute la place. Pas juste aperçue, mais contemplée, dans toute sa richesse et sa complexité. La musique expérimentale nous force à écouter. Face au préjugé que la musique expérimentale c’est difficile, que ça demande des efforts, je répondrai : «ouin, quand même.» Mais tsé, il faut faire des efforts pour monter une montagne. Pis la vue d’en haut vaut la peine…

B-SIDE // Ce qu’il te faut, c’est un concept

Cher public CHYZien, voici les deux concepts que je t’offre pour ton initiation au FIMAV, pensés pour les mélomanes qui doivent limiter leurs dépenses.

Premier concept : excursion au Centre-du-Québec

Si mon laius sur l’écoute t’a inspiré, je te conseille n’importe lequel des spectacles de 13h ou de 17h du festival, de vendredi, samedi ou dimanche. Ils sont tous à 20$, tu peux aller lire leur description sur le site web du FIMAV et choisir ce qui vient te chercher. Avec ça tu te fais un petit roadtrip à Victo pour voir ton show de jour, faire le tour des installations sonores gratuites du festival et revenir à Québec le même jour.

Deuxième concept : YOLO LOUD

Vendredi après ta journée, tu te pognes un lift jusqu’à Victo que tu auras réservé à l’aide du groupe Facebook Covoiturage Québec-Victo qui est ultra performant. Tu vas souper où ça te tente, yolo. À 22h, tu te pointes au Colisée pour le show présenté par CHYZ et CKUT, un programme double de feu. D’abord, le duo indonésien Senyawa.

Ensuite vient Ex Eye, un groupe qui compte notamment le saxophoniste chéri Colin Stetson. Mots clés : métal, assemblages de bambou et attitude punk. Ça va d’être loud pis lourd. 36 $ le billet, ou gratiss si tu as gagné des billets en écoutant Chéri(e) j’arrive! toute la semaine au 94,3 FM.

Vers 23h30, tu sors dehors te remettre de tes émotions avec la foule exaltée, pis tu achètes ton billet à la porte pour le show de minuit de Bent Knee, qui te coûtera alors 15$ sur présentation de ta carte étudiante. (C’est 20$ si tu veux l’acheter d’avance sans être yolo).

À lire pour découvrir plus de musique : FIMAV #32 – Jour 4

Auteur : Sophie Dufour-Beausejour