fbpx
Blogues

Le Festif! de Baie-St-Paul : Jour 3 au rythme du « name-dropping »

par Émilie Rioux, le 8 août 2014 | Chéri(e) j’arrive

par Émilie Rioux

« Jour de pluie qui tombe sur nos vies ».

Non Brigitte Boisjoli n’est pas dans la place, mais il pleut sur Baie-St-Paul en ce dimanche plein de promesses. Qu’à cela ne tienne, David Marin s’exécutera avec son band à l’intérieur du bâtiment de l’Hôtel de la Ferme, plutôt que sur la place du marché public. Les familles déjeunent et boivent un bon café pendant que « le vent vire » et qu’on est « à l’abris du tempo ».

hay

Les très attendues Hay Babies.

Conflit d’horaire, le cowboy du far-west québécois Francis Faubert chante en même temps sur la scène Hydro-Québec. Non loin de là, les artistes de la rue sont de retour sur la rue Festive et les gens achalandent la place malgré les gouttelettes. The Winston Band prennent la relève et les parapluies se multiplient. À15h, Les Hay Babies arrivent dans la place, juste à temps pour un soundcheck rapide devant le public impatient, déjà amassé en grand nombre devant la scène. Les 3 filles étaient en forme et ont livré une performance qui a ravi le public, composé de #1 fans mais aussi de plusieurs curieux venus entendre ce phénomène acadien.

16h, la question est sur toutes les lèvres : mais où donc a été déplacé le show de Pépé et sa Guitare (qui devait avoir lieu sur le bord de la rivière, by the kayaks)? Réponse : au Gîte TerreCiel. Le temps de s’y rendre, le petit salon du Gîte est déjà bondé. Des chaises ont été installées dans la cours, pour les fans avides d’entendre la performance à travers le moustiquaire. La formule n’est pas très efficace, puisqu’en même temps, Caltâr-Bateau sont entrain de s’installer sur le toît de la maison pour leur performance qui fera suite au concert privé de Pépé.

michrob

Michel Robichaud chante la vasectomie (!)

Après un copieux souper, c’est finalement la dernière soirée sur la grande scène Desjardins. Gagnant du Cabaret Festif! De la Relève, c’est Michel Robichaud et ouvre le bal avec ses chansons folk-progressives-comico-intelligentes. Clash des genre, la gang multi-culturelle de Heavy Soundz prennent la relève pour animer et faire danser le parterre clairsemé. Les 2 chyziens que nous sommes doivent s’eclipser le temps d’aller au resto (!) avec les Breastfeeders, pour jaser de musique, d’albums…et de la carte des vins.

On retourne assister à l’entrée magistrale du légendaire Alpha Blondy et de son Solar System avec le reste des braves qui résistent à l’averse. Pas le temps d’apprécier le reggae longtemps puisqu’on va rencontrer Les Deuxluxes devant leur so-fashion Westfalia bleu poudre. C’est d’ailleurs avec eux que s’est terminé la soirée, et en même temps, cette 5e édition du Festif!

Un week-end mémorable au sein d’une ville magnifique, peuplée par les gens les plus humains et les plus dynamiques qu’il m’ait été donné de voir dans un festival au Québec. Encore une fois, high five à l’équipe de Festif, vous avez conquis notre cœur. Vous êtes LE nouveau rendez-vous annuel pour les festivaliers avertis!

 

2luxes