fbpx
Blogues

Petite-Vallée, Grand Festival (Partie 1)

par Émilie Rioux, le 8 juillet 2016 | Chéri(e) j’arrive, Sur la route

par Jean-Louis Bordeleau

Un petit 7 heures de routes vers Gaspé, et on se retrouve coincé entre des montagnes verdoyantes et une mer ondoyante. De là, la musique résonne fort. Pour sa 34e année, le festival en chanson de Petite-Vallée offre une programmation particulièrement savoureuse. Le choix de remplacer la bière offerte par celle de la brasserie du Naufrageur, de Carleton-sur-Mer, plutôt que de la Belle Gueule, y est pour beaucoup.

« J’aime ta grande mer » fût le thème de cette année. Les Trois accords ont fait chanter en chœur la chanson phare de leur avant-dernier album, «j’aime ta grand-mère» par 370 enfants. De quoi ravir toutes les générations.

Le lundi soir, la musique trad était à l’honneur. Le grand Yves Lambert et le curieux SoCalled ont fait swigner la salle principale qui se s’est pas fait prier pour gigoter. Mais la véritable gigue, comme «dans le temps», avec le set carré pis toute, a eu lieu après M. Lambert. La resplendissante Yaëlle Azoulay a callé trois types de danses québécoises. Je peux vous dire que ça a veillé comme à la belle époque.

IMG_20160705_211805

Photo : Jean-Louis Bordeleau

Mardi, l’honneur était aux premières nations. L’innu Shauit et son raggae a animé le pique-nique d’après-midi, puis l’innu Florent Vollant, le Wendate Gilles Sioui et le jeune innu Mathiew ont chanté en français, en anglais et en innu pour le plaisir des oreilles et des cœurs. Un véritable mini-pow-wow. Clairement, les esprits rôdaient dans la vallée durant la soirée…

Hier, mercredi, le duo Dans l’shed ont réchauffé le théâtre de la Vieille-Forge, principale scène à Petite-Vallée avec leur country que les français appellent « folk moderne ». Ensuite, les franco-ontariens Pandaléon ont saturé la salle de leur rock progressif et ambiant. Distortionné et très dense, avec des passages de simples mélodies de guitare et de rythmes épurés de la batterie, disons que Pandaléon n’a pas fait «lever le party» comme les soirée précédentes. L’utilisation créative du synthétiseur et des pédales de guitares laisse cependant le mélomane averti impressionné. Fait surprenant, ils ont décliné l’invitation au rappel…

IMG_20160706_214839

Photo : Jean-Louis Bordeleau

Cependant, le meilleur est à venir pour le festival en chanson. Ce jeudi, Koriass et Ariane Moffat foulerons les planches du grand chapiteau, situé à Grande-Vallée. En après-midi, comme à l’habitude, des chansonniers divertiront les curieux. Et ce jeudi, c’est le romantique Philémon Cimon qui livrera ses états d’âme.

À suivre…