fbpx
Blogues

Les Chantiers : 123e rue (par Leïka Morin)

par Émilie Rioux, le 3 juin 2015 | Chéri(e) j’arrive

CrChantiers Carrefouroissants et cafés chauds à la main, la fabuleuse équipe des Chantiers/ Constructions artistiques accueillait les spectateurs, en ce dimanche matin, pour la lecture publique de 123e rue, texte écrit par Mélissa Bolduc.

Un long travail de recherche s’est imposé pour le collectif La Particule avant de créer cette pièce dont le propos fondamental est celui de la maternité. En effet, des témoignages de femmes, mères ou non, portant sur leurs visions du thème ont été recueilli par l’entremise d’un blogue sur lequel se sont exprimées « celle-qui-en-veut, celle-qui-n’en-veut-pas et celle-qui-ne-le-sait-pas[1] ». En est ressorti ce texte rythmé, juste et définitivement actuel.

Trois filles se retrouvent dans leur rue, celle qui a été témoin de leur enfance, la 123e pour être plus précise. Là, elles se remémorent leurs souvenirs d’antan et discutent également d’avenir. À l’aube de la vingtaine, qui dit avenir, dit également enfants. Désirent-elles en avoir? Pour Marie-Soleil, la réponse est évidente et limpide, elle en veut. D’ailleurs, elle a déjà mis au monde sa chère Léa. Pour Ève, c’est non, et malgré toutes les justifications qu’elle doit énoncer, elle l’assume. Quant à Julie, elle nage encore en pleine hésitation.

En grande partie conçu par des femmes, ce spectacle s’adresse également au sexe masculin, car la question de la maternité ne va pas de soi, surtout de nos jours, et l’homme est invité à y réfléchir autant que la femme.

Qu’on penche d’un côté ou de l’autre, on ne peut être indifférent devant ce débat, teinté d’humour, qui explore la nature de l’être humain. Impossible aussi de ne pas s’attacher à ces trois femmes, bien campées dans leur positions, ou du moins, de ne pas s’y reconnaître.

Chantiers CarrefourChapeau pour la formation La Particule qui a su aborder, avec brio, un sujet pertinent et nécessaire.

[1]http://www.carrefourtheatre.qc.ca/chantiers

 

Texte: Leïka Morin
Visuel Chantiers : Stéphane Bourgeois et Hélène Ducharme


C’est pas terminé!