fbpx
Blogues

Voyage au bout de l’été : les classiques dépoussiérés #8

par Émilie Rioux, le 17 août 2015 | Chéri(e) j’arrive

par Cyril SchreiberBonjour Tristesse

Qui ? Françoise Sagan (1935-2004), écrivaine et dramaturge française, auteure de romans, recueil de nouvelles, d’une biographie de Sarah Bernhardt, de mémoires, de pièces de théâtre, de scénarios de films et de paroles de chansons. Elle est peut-être plus connue pour sa vie privée tumultueuse (amour du jeu, passion des belles voitures et de la vitesse, bisexualité, alcool, drogues, etc.) que pour son œuvre.

Quoi ? Bonjour tristesse, premier roman de Françoise Sagan paru chez Julliard en 1954 alors qu’elle n’a que 18 ans, et gagnant du prix des Critiques la même année. Un an plus tard, 850 000 exemplaires sont écoulés. En 2011, les ventes atteignent 2 millions d’exemplaires.

Anecdote : Le titre du roman provient d’un poème de Paul Éluard, « À peine défigurée », du recueil Vie immédiate (1932). Et son vrai nom était Françoise Quoirez, Sagan provenant d’un personnage de Marcel Proust, Hélie de Talleyrand Périgord, prince de Sagan.

De quoi ça parle ? Lors d’un long flashback, la narratrice, Cécile, revient sur l’été de ses 17 ans où elle vivait dans le sud de la France avec son père et sa maîtresse, Elsa. L’arrivée d’Anne, une vieille amie de son père, ainsi que sa rencontre avec Cyril, un étudiant de 26 ans dont elle tombe amoureuse, seront le point de départ de vacances pas comme les autres où se jouera un jeu dangereux et fatal…

Pourquoi il faut le lire ?

– Car Françoise Sagan a à peu près le même âge que Cécile quand elle rédige son premier roman, et cela paraît. Elle sait si bien décrire les sentiments humains des adultes en général, mais plus particulièrement ce que peut ressentir une adolescente de 17 ans, tiraillée entre deux maîtresses pour son père (avec qui elle entretient une grande complicité), et un amour de vacances à propos duquel elle se pose beaucoup de questions.

– Pour le style de Sagan, très nerveux et efficace, qui recrée très bien l’ambiance de canicule qui règne dans l’histoire, ainsi que toute la psychologie intérieure de Cécile. C’est un style vraiment littéraire car complexe, travaillé, qui retranscrit bien la complexité de la situation des personnages et la dualité innocence/perversion chez Cécile.

Adaptations : Bonjour tristesse sera perçu comme l’un des livres ayant contribué à l’émancipation féminine et aux grands bouleversements des années 1950/1960. Une adaptation au cinéma (Otto Preminger, 1958), deux à la télévision et une à la radio (2014, interprété par Clémence Poésy). Plus globalement sur Sagan : un prix littéraire portant son nom depuis 2010, un film de Diane Kurys sur sa vie (Sagan, 2008, avec l’excellente Sylvie Testud dans le rôle-titre) et un hommage par Alain Souchon sur son album La vie Théodore (2005), la chanson Bonjour tristesse.