fbpx

Chéri(e), j’arrive!

Émilie Rioux et son équipe de chroniqueurs passionnés sortent les musiciens indie de l’ombre en plus de vous dresser la liste des expositions, des films, des pièces ou des spectacles à voir dans les salles de la Vieille Capitale au jour le jour. La scène locale, c’est leur spécialité.

Musique, cinéma, littérature, théâtre, arts visuels, danse… Chéri(e), j’arrive!, c’est la seule émission aussi artistiquement curieuse et pas peu fière de l’être. C’est un espèce de gros concentré de culture en format retour à la maison ponctué de maususses de bonnes tunes et de nouvelles fraîches concernant la scène alternative mondiale. Les prochains MGMT, Arcade Fire et Malajube, c’est dans CJA que vous allez les découvrir avant tout le monde… et parfois même en perfo live!

Un rendez-vous à mettre à vos agendas, auto ou pas, tous les jours en semaine de 16h à 17h30.

Dernières baladodiffusions
Articles du blogue de l'émission
Avertissement : la spectatrice qui commente le spectacle suivant était pratiquement assise sur les genoux du soundman (façon de parler). La meilleure place en ville pourrait rendre cette critique subjective. Il…
Lire la suite
Salllluttt La gang! Je vous donne ici les informations relatives à ma chronique bouffe Bacon du mois d’août! La Baconnerie – 975 3e Avenue La Baconnerie est un commerce spécialisé dans…
Lire la suite
Saluuuutt La gannnng! En septembre, j’ai visité les meilleurs restaurants indiens de la ville de Québec, ce retrouvant presque tous au abord de la rue Cartier… que j’ai renommé : Le…
Lire la suite

Geneviève Damas Histoire d’un bonheur Hamac 2015 C’est ça la France Il ne faut pas se fier au titre fleur bleue du nouveau roman de Geneviève Damas, dramaturge, comédienne et…
Lire la suite
Par Marie-Ève Muller Si Ionesco était chorégraphe, il aurait donné son sceau d’approbation à Prismes, un spectacle signé Benoît Lachambre. Entre la danse, le cirque, le théâtre absurde et l’art…
Lire la suite
par Marie-Ève Muller Pour un mercredi soir, le Cercle était pas mal plein, et pour une bien bonne raison : le surfrock/indie pop, même en automne, ça fait du bien au…
Lire la suite