fbpx

Chéri(e), j’arrive!

Émilie Rioux et son équipe de chroniqueurs passionnés sortent les musiciens indie de l’ombre en plus de vous dresser la liste des expositions, des films, des pièces ou des spectacles à voir dans les salles de la Vieille Capitale au jour le jour. La scène locale, c’est leur spécialité.

Musique, cinéma, littérature, théâtre, arts visuels, danse… Chéri(e), j’arrive!, c’est la seule émission aussi artistiquement curieuse et pas peu fière de l’être. C’est un espèce de gros concentré de culture en format retour à la maison ponctué de maususses de bonnes tunes et de nouvelles fraîches concernant la scène alternative mondiale. Les prochains MGMT, Arcade Fire et Malajube, c’est dans CJA que vous allez les découvrir avant tout le monde… et parfois même en perfo live!

Un rendez-vous à mettre à vos agendas, auto ou pas, tous les jours en semaine de 16h à 17h30.

Dernières baladodiffusions
Articles du blogue de l'émission
Hans-Jürgen Greif Le photographe d’ombres L’instant même 2015 Vivre ou survivre C’est l’histoire d’un couple d’intellectuels vivant à Hambourg dans les années 1980. Elle, Rita, est une passionnée de livres, travaillant dans…
Lire la suite
Geneviève Drolet Panik Tête première 2015 Au nord du monde Direction Igloolik, Nunavut, pour Dorothée, 16 ans, renvoyée de son école secondaire suite à un événement mystérieux qu’on apprendra plus…
Lire la suite
Chers auditeurs, réjouissez-vous, car dès ce mercredi 16 septembre, Émilie Rioux et son équipe ramènent Chéri(e) J’arrive en direct de la Ninkasi du Faubourg! Tout l’automne, une série d’entrevues mémorables,…
Lire la suite

Tant qu’à aller jusqu’à Loin-Noranda, aussi bien en profiter pour échanger avec les veu-dettes. Fait divers, aucun des artistes que nous avons rencontrés n’évolue dans l’industrie sous son vrai nom.…
Lire la suite
Qui ? Albert Camus (1913-1960), écrivain et journaliste militant, prix Nobel de littérature en 1957. Son œuvre est l’une des plus importantes du XXe siècle : La peste, Le mythe de Sisyphe, Caligula,…
Lire la suite
Par Émilie Rioux Les mains et les bras encore pleins d’étampes qu’on a du mal à faire partir, on repart dans les rues de Rouyn-Noranda pour une ultime journée de…
Lire la suite