fbpx
Nouvelles

Club Critique – 17 mars 2021

par Émilie Rioux, le 19 mars 2021 | Club Critique, Critiques musicales, Nouvelles

VOLUME : Jour | Les FourmisLes Fourmis – VOLUME : Jour / VOLUME : Nuit (Gabriel Tremblay)

29 rappeurs et rappeuses montréalais.e.s qui s’alternent le mic sur deux galettes, c’est ce que nous livraient Les Fourmis, anciennement La Fourmilière. «Volume : Jour» est l’ouverture, le brunch où les mimosas s’enchaînent à vu d’oeil, tandis que «Volume : Nuit» est la fermeture des bars, un last call digne d’un club d’Atlanta où les bouteilles de Hennessy se flip plus vite qu’un skateboard. Si la présence de Vendou, Kirouac, FouKi et des gars de la LaF est omniprésente, mes oreilles auraient pris davantage de Franky Fade, ce François Fondu à la voix de chocolat.

VOLUME : Jour / VOLUME : Nuit, Les Fourmis | Le Devoir

 

 

 

Sinon, mention spéciale à Xela Edna, seule voix féminine qui, plus souvent qu’autrement, rehausse la sauce R&B de belle façon. En journée, «Matériel» est une véritable hymne scolaire exotique qui devraient, sans exception, se trouver dans toutes les oreilles des élèves en cours d’été dès le mois juin. Du côté nocturne, «MTMD» (Mets Ta Main D’même) est un banger/ver d’oreille digne des ligues majeures. «Flûte Trap» aussi est particulièrement réussie, un hommage nickel aux Future et Migos de ce monde.

Volume : Jour 7.5/10

Volume : Nuit 7/10


Sagot - Le Canal Auditif

Julien Sagot – Sagot (Laurence Guillemette)

Julien Sagot nous a dégoté un quatrième album tout aussi fascinant qu’inquiétant. Une poésie forte aux parfums d’érotisme, d’avidité humaine et d’ennui, soulignée par un rock aérien emballé d’une couverture jazzée, laissant paraître une veine électronique. Une guitare caressée qui caresse en retour. La voix creuse et suave de Sagot donne l’impression de se faire raconter des secrets. Une session d’écoute et c’est comme se retrouver dans un étrange sous-sol aux fenêtres barricadées, où vous n’y reconnaissez pas un visage. Le sol est recouvert de tapis aux motifs éclectiques et quelques fauteuils d’époque en velour rouge attirent l’attention. Être dans l’inconnu, mais quelque chose vous est familier. L’envie de rester dans cet univers Sagotien. 8,5/10


Cantalou - Le Canal AuditifThierry Larose – Cantalou (Émilie)

Thierry Larose mord dans l’été avec un premier album aussi sucré que juteux. L’aventure musicale s’ouvre sur quatre chansons explosives qui restent immanquablement logées dans le creux de l’oreille (Les amants de Pompéï et l’explosive pièce-titre Cantalou) tandis que le talent poétique de l’auteur-compositeur-interprète se dépose et de déploie sur des titres comme L’île à vingt-cinq sous et Rachel. Une pop-rock qui fait du bien, des chansons à se traîner dans la tête pour le reste de la belle saison, mais aussi de belles explorations musicales inspirées : c’est autant de raison de goûter au fruit défendu autant de fois que possible. 9/10