Blogues

L’énergie du désespoir

par guillaumepiedboeuf, le 29 mai 2015 | Conduite antisportive

Par Maxime Blouin

 

Malgré des blessures à plusieurs joueurs clés, les Remparts de Québec ont su se relever d’une contre-performance la veille contre l’Océanic de Rimouski pour l’emporter au compte de 5 à 2 contre cette même formation du Bas-St-Laurent.

Il faut le dire, la troupe de Philippe Boucher a connu une sortie catastrophique mercredi soir, dans un revers de 4 à 0 contre les champions du Québec. La stratégie du pilote des Remparts de faire porter une partie du blâme aux officiels de la LHJMQ a somme toute bien fonctionné, parce les médias ont majoritairement parlés des propos de l’ancienne vedette de la LNH plutôt que de chercher à expliquer la piètre performance de l’équipe hôte de la Coupe Mémorial.

Sans pardonner les propos de Boucher contre les hommes rayés, il y a un fond de vérité dans ce qui est ressorti dans les médias. Est-ce normal qu’en match de Coupe Memorial on assigne pour arbitrer deux officiels du Québec dans un affrontement opposant deux formations québécoises alors que des officiels de l’Ontario et de la WHL sont disponibles? Selon moi non. Dans tous les sports, on essaye d’éviter tout conflit d’intérêts ou tout conflit de personnalité entre les officiels et les équipes en présence. Dans ce cas-ci, les têtes dirigeantes du corps arbitral ont un peu manqué de vigilance.

Concentration : la clé?

Revenons aux Remparts de Québec… Hors du tourbillon médiatique, puisque seul le capitaine Kurt Etchegary s’est présenté devant les médias jeudi matin, la formation québécoise a pu mettre l’emphase sur la partie éliminatoire qui les attendait le soir même. Est-ce que les médias sont un élément si perturbant pour la préparation mentale des jeunes joueurs de hockey? À ce niveau, je crois que oui. J’aime bien le fait qu’on veule donner plus de spectacle à l’amateur, mais à quel prix?

Bref, ce congé des journalistes a semblé faire un grand bien aux joueurs des Remparts. Dès les premières minutes de jeu, on a pu voir une équipe totalement transformée de la veille. Ils ont d’ailleurs eu l’appui de la foule, ce qui leur a probablement donné de l’énergie supplémentaire. Malheureusement, le nombre de spectateurs présents à cette rencontre était fort décevant, sous la barre des 7000 personnes pour un match d’une telle importance. Le bon côté des choses est que l’appui des partisans de Québec va probablement renaître ce soir dans le match de demi-finale.

Les vétérans de l’équipe se sont levés hier, malgré le fait que plusieurs d’entre eux sont amochés. C’est le cas du guerrier, Jérôme Verrier, qui a marqué deux filets, décoché cinq lancers au but et qui a gagné 11 de ses 20 mises en jeu. Il a d’ailleurs raflé la première étoile. Duclair, Roy, Etchegary, Gauthier, Graves et Erne ont également contribué à la victoire en noircissant la feuille de pointage. Zach Fucale a quant à lui été brillant le jour de son anniversaire en repoussant 30 des 32 lancers dirigés vers lui. Après une venue difficile à Québec, Fucale est en train de démontrer qu’il est un gardien des grandes occasions. Pour ceux et celles qui croyaient qu’il s’agissait simplement d’un feu de paille, détrompez-vous!

Affrontement fort différent

Sans rien enlever à l’Océanic et aux Remparts hier, le spectacle qu’ils ont offert était beaucoup moins grand que ce qu’on a vu mardi soir dans la rencontre entre Kelowna et Oshawa. Du jeu physique, du jeu fermé, des transitions défense-attaque rapides, bref du bon hockey de l’Ontario et de l’Ouest comme on le connait.

Est-ce que les Remparts ont assez d’énergie dans le réservoir pour compétitionner contre les puissants Rockets? Je ne crois pas. Trois matchs en trois jours, c’est difficile physiquement, mais également mentalement. Les deux jours de repos qu’a bénéficié la troupe de la WHL deviennent un facteur très important dans ce genre de confrontation.

La formation de Dan Lambert sait que les joueurs de Philippe Boucher sont fragiles physiquement. Ils vont certainement profiter de cette connaissance pour frapper les Diables rouges et ainsi gagner du momentum. L’échec avant soutenu de l’équipe de l’Ouest va également être très difficile pour la défensive des Remparts qui n’est assurément pas la meilleure du circuit junior canadien. Il ne serait pas surprenant de voir les Nick Merkley, Tyson Baillie et Leon Draisailt avoir beaucoup de plaisir ce soir face aux arrières de Québec.

Pour l’emporter ce soir, les Remparts devront : débuter le match en force, éviter le banc des pénalités et avoir un Zachary Fucale très en forme devant le filet. Oui Kelowna a perdu en lever de rideau contre Québec, mais tous les observateurs vous diront qu’ils sont capables d’une performance beaucoup plus relevée. Les Remparts pourront-ils répéter l’exploit des Cataractes de Shawinigan de 2012? Ce sera à voir dès ce soir au Colisée Pepsi.

Auteur : guillaumepiedboeuf