fbpx
Blogues

La mort de nos Amours

par Directeur Sports, le 28 mars 2014 | Conduite antisportive

Alors que plusieurs anciens Expos sont en ville afin de se faire honorer par les amateurs de baseball montréalais, le réseau TSN en a profité pour diffuser un court documentaire sur les dernières années des expos. Le tout est disponible juste ici.

Le documentaire revient sur les dernières années des Expos, celles suivant la vente de l’équipe par Jeffrey Loria aux autorités du baseball majeur. C’est en écoutant celui qui avait eu la lourde tâche de garder l’équipe en vie sur le terrain, Omar Minaya, que je me suis rappelé à quel point Loria et la MLB avaient manqué de respect à Montréal.

En 2001, c’est un jeu de chaise musicale qui avait amené Loria à vendre l’équipe. Un groupe d’hommes d’affaires mené par John W. Henry avait mis la main sur les Red Sox, ce qui avait forcé ce dernier à vendre les Marlins. Loria était alors sauté sur l’occasion, faisant cadeau des Expos au baseball majeur, qui souhaitait voir l’équipe bouger. Le déménagement n’était ensuite plus qu’une formalité.

Comme le rappelle bien Oscar Minaya, qui avait alors pris les rênes de l’équipe, dans le documentaire, Loria était littéralement parti avec toute l’organisation des Expos au grand complet en Floride. Celui qui avait promis la lune aux partisans montréalais quelques années plus tôt a amené dans ses bagages tout l’État-major, allant du gérant de l’équipe à toute l’équipe de dépisteur. Les ordinateurs, les meubles de bureau et les dossiers de dépistage sur chaque joueur de l’organisation étaient partis aussi. Débusqué par Bud Selig, Minaya avait dû, à l’aube de la saison 2002, engager une équipe de dépisteur, des entraineurs, etc. en 72h. Comme Minaya ne savait pendant encore combien d’années resteraient les Expos, il avait sacrifié trois des meilleurs espoirs de l’organisation, Grady Sizemore, Cliff Lee et Brandon Phillips en échange du lanceur étoile des Indians de Cleveland Bartolo Colon. Quatre noms que l’on entend encore en 2014 dans la MLB!

L’année suivante, des Expos menées par Jose Vidro et Vladimir Guerrero s’étaient presque miraculeusement gardés au coeur de la course au meilleur deuxième jusqu’à la fin du mois d’août. Amochée, l’équipe avait patiemment attendu le mois de septembre afin de rappeler plusieurs jeunes espoirs prometteurs pour aider l’équipe en vue d’obtenir une place en série. Après tout, toutes les équipes de la MLB ont le droit à un alignement de 40 joueurs en septembre. Et bien ce fût toutes les équipes sauf une en 2003. Comme une participation en séries aurait aidé à la survie des Expos à Montréal, le commissaire Bud Selig avait tout simplement décidé de couper les vivres. Quel affront! Selig avait alors dit à Minaya et l’organisation montréalaise que le baseball majeur n’avait pas les maigres 50 000$ nécessaires au rappel de jeunes joueurs. Septembre, évidemment, ne se déroula pas bien pour les Expos, physiquement et moralement amochés.  Quelques années plus tard, l’arrêt-court étoile Orlando Cabrera confirma que cette décision de Selig avait amené plusieurs joueurs, dont lui, à quitter Montréal la saison suivante.

Le baseball est parti de Montréal parce que les partisans n’étaient pas au rendez-vous qu’ils disaient…

 

Guillaume Piedboeuf

Directeur des sports