fbpx
Blogues

Séries de la LHJMQ: Nos prédictions pour la 1ere ronde

par Directeur Sports, le 26 mars 2015 | Conduite antisportive

Voici les prédictions de l’équipe de CHYZ 94.3 en vue de la première ronde des séries de la LHJMQ qui débute ce soir. Pour les prédictions de notre descripteur Ray Cloutier, vous pouvez consulter son blogue sur le site internet des Remparts.

 

Remparts (4) c. Screaming Eagles (13)

Guillaume Piedboeuf (@gpiedboeuf), directeur des sports et animateur de l’Après-match des Remparts :

Québec en 6. J’aime la décision de donner le filet à Booth, qui est dominant cette saison à la maison. En dehors des gardiens de but, les pions semblent commencer à tomber en place pour les Remparts avec le déclic de Duclair et une défensive qui se stabilise. Non sans difficulté, Québec chassera deux de ses démons : les séries 2-3-2 et le gardien de but Alexandre Bélanger.

Jean-Charles Lochet, animateur :

Québec en 6. Avec 10 joueurs de 15 buts et plus, les Remparts sont une menace en tout temps. Ils devront se méfier du gardien Alexandre Bélanger, qui est comme de la Kryptonite pour les Diables rouges. Québec devra remporter ses 2 matchs au Colisée avant d’aller en jouer 3 à Tombouctou Cap-Breton…

Maxime Blouin (@maxx_blouin), animateur et descripteur des Commandeurs de Lévis:

Québec en 5. Les Remparts vont profiter de leur attaque dévastatrice et profiter des largesses défensives des Screaming Eagles sans l’excellent Olivier LeBlanc, ce dernier étant blessé à long terme.

Guillaume Villemaire (@GVillemaire13), co-animateur et infographe :

Québec en 6. Les Remparts ont une équipe bâtie pour les séries. La profondeur en offensive de la troupe de Philippe Boucher va faire la différence à la fin. La série va s’étendre à 6 à cause du format 2-3-2.

Charles Lalande (@C_LalandePJ), co-animateur et co-éditeur pour Parlons Junior :

Québec en 6. Les Remparts peuvent compter sur trois trios pouvant marquer des buts soir après soir. Les Screaming Eagles ne sont pas une formation de 13e place comme l’indique le classement. La perte d’Olivier LeBlanc va faire très mal. Le défenseur de Charlesbourg est en mesure de jouer trente minutes à tous les soirs contre les meilleurs éléments.

Jean-Philippe Otis (@jpotis89), chroniqueur LHJMQ et co-auteur de La ligue de hockey junior majeur du Québec :

Québec en 6. Les hôtes de la Coupe Mémorial ne l’auront pas facile en première ronde. Avec Bélanger devant le filet depuis septembre, je pense que les Screaming Eagles seraient beaucoup plus haut au classement. Le 2-3-2 est à leur avantage, mais je ne vois pas les Remparts être éliminés en 1ère ronde malgré les difficultés des dernières semaines.

Antoine Desrosiers (@adesro1), animateur:

Québec en 6. Booth ou Fucale? On connaît la réponse maintenant! Bien que surprenante, cette décision permettra à Québec de l’emporter plus facilement. Est-ce que l’audace payera pour la puissance offensive que sont les Remparts de Québec? Tout porte à croire que oui. 

Océanic de Rimouski (1) c. Tigres de Victoriaville (16)

GP : Rimouski en 4. Les deux équipes méritent leur rang. Une machine de hockey contre une équipe en pleine reconstruction. Walk in the park pour l’Océanic qui arrive en pleine possession de ses moyens.

JCL : Rimouski en 4. L’Océanic compte beaucoup de buts et les Tigres en accordent énormément. Pour contrer les DeLucas, Joly, Loizeau, Claperton, Gauthier, Kostalek, Morin et cie, il faudrait minimum un gardien d’élite à la Cüpper ou bien le frêre André. Chase Marchand, malgré un début de saison de tonnerre, n’est ni l’un ni l’autre.

MB : Rimouski en 4. Rimouski est l’équipe la mieux rodée pour les séries éliminatoires. Ils sont dominants dans toutes les facettes du jeu (offensivement, défensivement et devant le filet). Du côté de Victoriaville, on a beaucoup de difficulté devant le filet et en défensive (la pire cette saison en LHJMQ). L’attaque devra être dominante s’ils souhaitent accrocher un match à l’Océanic.

GV : Rimouski en 4. Deux équipes qui vont dans des directions différentes en ce moment. La grande muraille défensive de l’Océanic viendra à bout de l’offensive des Tigres. C’est l’année de Rimouski, ils doivent le prouver dès le départ.

CL : Rimouski en 4. La fin de saison aura été difficile à Victoriaville après le virage jeunesse pris aux Fêtes. Daniel Fréchette a réalisé de bonnes transactions, particulièrement celle de Pascal Laberge, mais la machine de hockey bien huilée qu’est l’Océanic de Rimouski disposera aisément des Tigres.

JPO : Rimouski en 4. Il n’y aura probablement pas de surprises ici, mais il risque d’y avoir des buts…et des buts! Avec leur fin de saison, je ne vois pas comment les Tigres peuvent résister à l’Océanic. Je ne pense pas encore que l’Océanic se rendra jusqu’à la Coupe Mémorial, mais ils n’auront pas de difficultés en 1ère ronde.

AD: Rimouski en 4. La presque impeccable défense de l’Océanic ne devrait faire qu’une bouchée de Victoriaville dans une série de première ronde. Avec les transactions effectuées par les Tigres, la deuxième moitié de saison a été plutôt difficile, ce qui les laissent avec une attaque plus ou moins menaçante. 

 

Wildcats de Moncton (2) c. Saguenéens de Chicoutimi (15)

GP : Moncton en 6. Les Sags ont plus de talent que leur rang le laisse paraitre et les équipes de Yanick Jean sont toujours coriaces en séries, mais l’offensive de Moncton marche encore plus que les étudiants par les temps qui courent. Menés par le vétéran portier Dubeau, on avance, on avance, on ne recule pas du côté des Wildcats.

JCL : Moncton en 5. Le manque de constance des Saguenéens les trahira. Autant Laurent Dauphin est bon, autant il sera difficile de contrer la régularité des Wildcats. Barbashev et le meilleur pointeur de la ligue Conor Garland, eux, sont constants…

MB : Moncton en 5. Les Saguenéens n’ont aucune arme pour rivaliser contre les Wildcats de Moncton. L’attaque anémique des Saguenéens aura beaucoup de difficulté à battre l’excellent Alex Dubeau

GV : Moncton en 6. Une série qui semble inégale au départ, mais les Saguenéens vont donner un beau défi aux Wildcats. J’ai étendu la série en 6 à cause du format 2-3-2 car je vois mal Moncton gagner 2 ou 3 matchs à Chicoutimi. Les Sags n’ont pas l’offensive pour répliquer aux prouesses de Garland et Barbashev.

CL : Moncton en 5. Les Wildcats de Moncton ont eu un calendrier qui a joué de leur côté. La faible division Maritimes leur a permis d’engranger les victoires et de se positionner de belle façon au classement. Moncton a des choses à prouver en séries, mais gagnera tout de même la première ronde.

JPO : Moncton en 5. Malgré leur fiche ordinaire face aux formations du Québec, les Garland, Barbashev, Burke et compagnie risquent d’être partout sur la grande patinoire du Centre Georges-Vézina. Si les Saguenéens veulent espérer gagner cette série, ils devront aligner un alignement pratiquement complet et que leur gardien Julio Bilia vole quelques matchs.

AD: Moncton en 6. Conor Garland et Ivan Barbashev feront la pluie et le beau temps face aux Saguenéens. Ces derniers ne vendront toutefois pas leur peau si facilement. Le format 2-3-2 devrait permettre aux hommes de Yanick Jean de remporter deux victoires sur la patinoire olympique du CGV. 

 

Armada de B.-Boisbriand (3) c. Olympiques de Gatineau (14)

GP : Gatineau en 6. Deux équipes qui savent comment gagner en séries. Oublions le gros de leur saison, les Olympiques ont le talent, le momentum, et un Benoit Groulx affamé de victoires dans ce qui pourrait bien être son dernier printemps dans la LHJMQ.

JCL : Gatineau en 7. Qu’est-ce qui est plus fatigant que d’avoir une gomme dans les cheveux?? Affronter les teigneux Olympiques de Gatineau en séries. L’Armada devra compter sur leur trio de 20 ans sinon ce sera difficile, et ce même s’ils n’ont alloué que 185 buts cette année.

MB : Gatineau en 7. Le manque d’expérience des jeunes de l’Armada et de leur gardien de but Samuel Montambeault va finalement coûter cher à la troupe de Joël Bouchard et ils vont en fin de compte manquer d’essence face aux Marcotte, Trenin, Laplante. Gatineau n’a véritablement pas le talent d’une équipe de 14e place et ils vont le prouver.

GV : Gatineau en 7. Gatineau n’a pas le talent d’une équipe de 14e place. Benoit Groulx semble avoir bien réuni son équipe au bon moment. Pour l’Armada, une date limite des transactions discrète qui pourrait faire mal en séries, car ils sont ordinaires depuis début mars.

CL : B.-Boisbriand en 7. D’un côté, il y a l’Armada, menée par un trio de vingt ans formidable et de l’autre, les Olympiques, qui ont risqué gros aux Fêtes en amenant des joueurs d’un peu partout. Benoît Groulx a mis du temps à trouver la bonne recette, mais il l’a finalement trouvée : son régime de terreur où chaque joueur joue la pédale dans le plancher en tout temps. Malgré tout, B.-Boisbriand l’emportera.

JPO : Gatineau en 6. Pour moi, il s’agit de la série la plus excitante en 1ère ronde. Les Olympiques arrivent dans les séries en étant l’équipe « hot » du circuit Courteau. L’Armada en aura plein les bras et ce sera une longue série épuisante entre deux équipes de travailleurs acharnés.

AD: B.-Boisbriand en 7. Bien que l’Armada soit une excellente formation, elle ne doit absolument pas prendre à la légère celle des Olympiques. Cette série sera âprement disputée. Je crois tout de même que la bonne attaque de l’Armada combinée au brio de Montembault permettra Blainville-Boisbriand d’accéder au deuxième tour.

 

Cataractes de Shawinigan (5) c. Mooseheads d’Halifax (12)

GP : Shawinigan en 6. Les Cats forment une belle équipe, presque entièrement bâtie par le repêchage par Martin Mondou. Les Mooseheads ne se sont jamais remis des départs de Fucale et Murphy. Comme c’est souvent le cas en séries, la meilleure défensive l’emportera.

JCL : Shawinigan en 6. Les jeunes des Cats comme Dennis Yan, Samuel Girard et Anthony Beauvilier ont-ils encore assez de jus?? Marvin Cüpper est le meilleur gardien de la ligue, mais il devra arrêter régulièrement les poussées de Nicolaj Ehlers et Timo Meier. Plus de profondeur pour les champions de la LCH en 2012.

MB : Shawinigan en 6. Les Cataractes sont presque à leur apogée avec l’excellente formation qu’ils ont sous la main. Une offensive intéressante avec les Beauvilier, Yan, d’Aoust, etc. Les Mooseheads, en déclin, n’ont plus la profondeur d’antan malgré l’excellence des attaquants Nikolaj Ehlers et Timo Meier.

GV : Shawinigan en 7. Les Mooseheads n’ont pas la profondeur de Shawinigan, mais ils ont 2 joueurs qui ont l’habileté de changer un match de hockey à eux seuls. Ce sera un grand duel entre Cüpper et Meier/Ehlers. La profondeur des Cataractes va faire la différence dans un 7e match.

CL : Shawinigan en 6. Ehlers et Meier vont faire ce qu’ils peuvent, mais ce ne sera pas suffisant pour disposer du beau mélange de jeunesse et de vétérans que Martin Mondou a concocté en Mauricie. Marvin Cüpper sera… Marvin Cüpper. Anthony Beauvillier traîne l’équipe sur ses épaules et continuera à le faire.

JPO : Shawinigan en 5. Les Cataractes de Shawinigan sont probablement les grands gagnants du classement de la LHJMQ. Finir 5e est beaucoup plus avantageux que de finir 3e ou 4e, du moins pour le premier tour Si les Cataractes mènent une bonne couverture sur Timo Meier et Nikolaj Ehlers, je ne vois pas comment les Mooseheads pourront être dans le coup.

AD: Shawinigan en 5. Il est bien vrai que les Mooseheads n’ont pas la profondeur des Cataractes. Malgré tout, ce sera un beau défi pour la formation mauricienne. Marvin Cüpper participera certainement aux succès des siens dans cette première ronde. 

 

Foreurs de Val-d’Or (6) c. Huskies de Rouyn-Noranda (11)

GP : Val-d’Or en 6. Les deux équipes se connaissent bien et ont des points d’interrogation en défensive et dans les filets, mais une seule a l’expérience et le pedigree d’un champion. Preuve qu’Anthony Mantha a laissé un peu de plaxmol à ses coéquipiers avant de partir pour Grand Rapids : les foreurs misent sur 9 marqueurs de 17 buts et plus.

JCL : Val-d’Or en 6. Les Foreurs sont les champions en titre. Anthony Beauregard, Anthony Richard et Nicolas Kubé Aubel se sont améliorés. Rajoutez le jeune prodige Julien Gauthier et vous avez la 3e meilleure attaque de la ligue. Les Huskies seront coriaces, mais l’inexpérience de leur jeune cerbère pourrait jouer contre Rouyn.

MB : Val d’Or en 6. Les Foreurs semblent ne pas vouloir appliquer le processus de reconstruction. Leur séquence victorieuse du mois de mars leur a donné un « boost » intéressant pour les séries éliminatoires.

GV : Val-d’Or en 7. La guerre de la 117 va aller jusqu’au bout. Les Foreurs du mois de mars ressemblent de plus en plus aux Foreurs de l’an dernier, mais il manque un Bibeau dans les filets. En plus, les 10 matchs entre les 2 équipes cette saison nous ont prouvé que ça va être une grande bagarre.

CL : Val-d’Or en 5. Pouvait-on demander mieux? Une rivalité de la 117 entre deux équipes qui se détestent à s’en confesser. Ça devrait donner du bon hockey et l’expérience sera un facteur-clé. Une dizaine de joueurs des miniers ont une bague de la Coupe du Président au doigt. 

JPO : Val-d’Or en 6. Une autre série qui sera très excitante à regarder, et pas seulement en raison de la rivalité entre les deux équipes. Il s’agit de deux équipes qui se ressemblent énormément. J’aime mieux la défensive de Rouyn-Noranda, mais l’expérience et l’attaque des Foreurs aura raison des Huskies

AD: Val-d’Or en 6. Série plus qu’intéressante et rivalité enlevante. Cette série ne sera pas de tout repos, mais la puissante attaque des Foreurs sortira gagnante de ce duel de la route 117. Il ne faudrait pas les Foreurs sous-estiment les Huskies, qui sont une équipe qui joue avec énormément de cœur une fois la danse du printemps débutée. 

 

Drakkar de Baie-Comeau (7) c. Sea-Dogs de Saint-John (10)

GP : B-C en 6. L’œil sur 2016, les jeunes Sea-Dogs sont retombés sur terre après un début de saison sur les chapeaux de roues. L’expérience des Grégoire et Cadorette évitera au bateau du Drakkar de se perdre en eaux troubles dans les maritimes, malgré une défensive amochée.

JCL : B-C en 5. Devant le filet, Philippe Cadorette et Sebastien Auger sont dans les plus fiables de la ligue. Toutefois Auger peine depuis 2 mois, il a une moyenne de 5,60 et un taux d’efficacité de 0,850 durant le mois de mars. Le but est grand ouvert pour BC. Saint John oui, mais à partir de 2016…

MB : S-J en 7. L’excellent Thomas Chabot a pris le relais d’Olivier Leblanc depuis son échange, mais le duo de Québécois en défensive donnait quelque chose de très intéressant. Auger est toujours solide devant sa cage. Les Sea Dogs ont une équipe assez équilibrée et l’emporteront.

GV : B-C en 6. Deux équipes qui en arrachent depuis le Nouvel An, mais le Drakkar est mieux équipé pour le jeu des séries éliminatoires dans la LHJMQ. Les Gamelin, St-Cyr et Grégoire ont beaucoup d’expérience en séries et la jeune équipe de Saint John va manquer de munitions

CL : B-C en 6. Pour reprendre les mots de Jacques Mercier, Bokondji Imama a plus de cicatrices que plusieurs joueurs ont de poils au menton! Imama a saigné pour le Drakkar pendant deux ans et demi, mais voilà qu’il devra les battre. Cadorette a gardé les buts dans 94% des joutes de son équipe. Sera-t-il fatigué?

JPO : B-C en 7. Deux équipes qui ont connu énormément de difficultés dans le dernier mois et qui ont dû se débrouiller sans certains de leurs meilleurs éléments. Les Sea Dogs sont avantagés dans cette série en raison du 2-3-2. Cependant, c’est très dur d’aller jouer en séries sur la Côte-Nord et le Drakkar pourra en tirer avantage.

AD: B-C en 6. Série plus énigmatique. On connaît la force de frappe du Drakkar. Mais on connaît aussi le caractère des Sea Dogs. Cela représente une bonne série pour les deux clubs qui ont perdu quelques plumes avec les années et qui ont de la difficulté depuis le retour des fêtes.

 

Phoenix de Sherbrooke (8) c. Islanders de Charlottetown (9)

GP : Charlottetown en 7. La rigueur du calendrier de la LHJMQ a semblé ralentir les étourdissants Suisses du Phoenix, Tim Wieser et Kay Schweri. Ils auront la vie dure contre les imposants Islanders. Dans les deux villes, les dépisteurs vont s’empiler les uns par-dessus les autres pour épier les Roy, Sprong, Chlapik et compagnie en vue du repêchage de la LNH.  

JCL : Charlottetown en 6. Les Islanders ont un gardien d’élite en Mason McDonnald, et Daniel Sprong ainsi que Philip Chpalik n’ont pas leur pareil en attaque. La troupe de Gordie Dwyer a 7 victoires à ses 10 derniers matchs. Charlottetown pourrait être le triangle des Bermudes pour le Phoenix, il pourrait ne jamais en revenir…

MB : Sherbrooke en 6. Le Phoenix a connu une saison en montagne russe. Toutefois, ils ont d’excellents éléments offensifs et défensifs pour passer en deuxième ronde. Pensons aux Jérémy Roy, Daniel Audette, Tim Weiser qui donneront tout un spectacle aux spectateurs du Centre Leopold-Drolet où ils n’ont subi que 9 défaites en temps réguliers cette saison

GV : Sherbrooke en 7. La série où l’avantage de la patinoire aura sa plus grande valeur. Le Phoenix est excellent à domicile cette saison et cela fera la différence. Ce qui pourrait favoriser les Islanders est le jeu physique presque invisible chez le Phoenix.

CL : Charlottetown en 7. Deux formations dont le noyau de joueurs est âgé de 18 ans ou moins! Sherbrooke a connu une très bonne saison, mais les performances en montagnes russes d’Alex Bureau inquiètent. La robustesse de Charlottetown et l’excellent Mason MacDonald auront raison du Phoenix.

JPO : Sherbrooke en 6. Mason McDonald peut voler 1 ou 2 matchs dans cette série et les Islanders ont de loin leur meilleure formation depuis facilement 10 ans. Mais mon choix reste quand même le Phoenix de Sherbrooke. J’ai encore quelques questionnements sur la défensive des Islanders et le Phoenix sera très dur à battre à la maison.

AD: Sherbrooke en 6. Après avoir vu le Phoenix jouer pendant trois ans, j’en suis venu à la conclusion qu’ils allaient finalement gagner une série dans la course à la coupe du Président. Ils ont une équipe bien balancée, mais qui manque d’expérience en séries. Un diamant à polir. Ça ne sera pas facile contre Charlottetown, mais assez pour accéder au deuxième tour. 

 

Et vous, quelles sont vos prédictions? Que le meilleur gagne!