fbpx
Blogues

Séries de la LHJMQ: Nos prédictions pour la 3e ronde

par Directeur Sports, le 23 avril 2015 | Conduite antisportive

Voici les prédictions de l’équipe de CHYZ 94.3 pour la 3e ronde des séries de la LHJMQ.

Toujours à des fins de saine compétition malsaine, voici notre classement maison après deux rondes (1 pt pour le choix de la bonne équipe, 1pt pour le nombre de matchs) :

J-C: 16pts

Guillaume P., J-P et Maxime : 13 pts

Guillaume V. et Charles : 12 pts

Antoine : 10 pts

 

Océanic de Rimouski (1) c. Foreurs de Val-d’Or (6)

Guillaume Piedboeuf (@gpiedboeuf), directeur des sports et animateur de l’Après-match des Remparts :

Rimouski en 5. La meilleure offensive de la ligue, celle de Val-d’Or, va frapper son Waterloo face à la profonde défensive de l’Océanic. Les Foreurs ont laissé trop d’énergie dans la série contre B-C pour espérer l’emporter. Le sous-traitant vidéo des Foreurs peut commencer à préparer un montage des buts accordés par sa propre équipe en séries, semblerait que c’est comme ça qu’on fête les éliminations à Val-d’Or…

Guillaume Villemaire (@GVillemaire13), co-animateur et infographe :

Rimouski en 5. Les Foreurs sont rentrés dans l’histoire en étant la 1ère équipe à revenir de l’arrière 0-3 dans une série et d’un retard de 2 buts au 7e match. Mais j’ai l’impression que les Foreurs se sont vidés mentalement dans cette série pendant que l’Océanic, lui, se reposait. Rimouski pose un énorme défi, car en plus d’être difficile à battre à la maison, la troupe de Serge Beausoleil n’a pas perdu à l’étranger dans les présentes séries. Rimouski à également la défensive pour arrêter la puissante attaque de Val d’Or. Je prédis une série assez courte.

Charles Lalande (@C_LalandePJ), co-animateur et co-éditeur pour Parlons Junior :

Rimouski en 6. Impressionnants, ces Foreurs de Val-d’Or. Battre Baie-Comeau quatre fois de suite n’est pas une mince tâche. Mario Durocher et Alexandre Rouleau dirigent les miniers de façon remarquable, mais qui ose prédire contre l’Océanic de Rimouski, une équipe sans faille? Nous aurons droit à une finale Québec vs Rimouski mesdames messieurs.

Jean-Philippe Otis (@jpotis89), chroniqueur LHJMQ et co-auteur de La ligue de hockey junior majeur du Québec :

Rimouski en 5. Mea culpa, je ne pensais pas que les deux équipes allaient se rendre dans le carré d’as. Pour l’Océanic, c’est une moins grande surprise. Mes doutes envers l’équipe de Serge Beausoleil commencent à se dissoudre. Après la défaite contre les Olympiques lors du 1er match, l’Océanic était pratiquement tout seul sur la glace. Il faut également dire merci à L-P Guindon, venu en relève lors du 3e match. Sans lui, la série aurait pu tourner à l’avantage des Olympiques. La formation a pris beaucoup de maturité et les Foreurs viennent de terminer une série très émotive et éprouvante. La jeune défensive des Foreurs en aura plein les bras.

Antoine Desrosiers, (@adesro1)animateur :

Rimouski en 5. Je pense que ce sera une série plus expéditive que l’on pense. Oui les Foreurs ont remonté un déficit de 0-3, mais ils ont laissé toute leur énergie sur la glace, sans compter leur esprit sportif. Les incidents face au Drakkar me laissent amer quant à la présence de cette équipe dans le carré d’as. Ils devront entre autres composer avec l’absence de Jérémie Fraser pour le premier match des séries, ce qui ne sera pas facile contre la puissance rimouskoise.

Maxime Blouin, (@Maxx_Blouin) animateur et descripteur des Commandeurs de Lévis:

Rimouski en 5.

Jean-Charles Lochet, animateur :

Rimouski en 5. Les Foreurs peuvent battre n’importe quelle équipe avec leur offensive explosive. N’importe qu’elle? Non car il y quelque part dans la région du Bas-St-Laurent une équipe qui peuvent compter sur des irréductibles guerriers. Quinze buts alloués en neuf parties. Qui dit mieux?? Avec moins de 10 disputes, l’Océanic ont quand même 3 joueurs dans les 25 meilleurs pointeurs et je ne parle pas de leurs brigade défensive, qu’il va falloir considérer comme un des dix sextets les plus dominant de l’histoire de la ligue. Considérant que les Foreurs ont laissé beaucoup de calories dans leur série contre Baie-Comeau…

 

Wildcats de Moncton (2) c. Remparts de Québec (4)

GP : Québec en 6. Tout a semblé tomber en place pour les Remparts en 2e ronde. L’équipe joue finalement à la hauteur de son talent dans les filets, défensivement et offensivement. Duel entre deux gardiens de but expérimentés et les deux meilleurs ailiers en puissance de la LHJMQ, Erne et Barbashev. Moncton va manquer de profondeur pour contenir les trois trios productifs de Québec, mais son gros duo volera quelques matchs.

GV : Québec en 6. Nous aurons le droit à un duel entre 2 des 4 derniers gardiens champions de la Coupe Memorial (Dubeau avec Shawinigan, Fucale avec Halifax). Un affrontement, également, entre 2 solides offensives: explosives sur une ligne pour Moncton, bien répartie et plus profonde pour Québec. Pendant que les Remparts se reposaient pendant 5 jours, Moncton a joué 3 matchs et ils s’enlignent pour en jouer 7 en 12 jours. En plus, 4 des 5 journées «off» des Wildcats sont des journées de déplacement. Au final, les Remparts vont profiter du repos pour commencer fort et mettre la série hors de portée rapidement pour Moncton.

CL : Québec en 6. Pour la première fois de l’histoire de la LHJMQ, une formation québécoise affrontera trois équipes des Maritimes dans son parcours éliminatoire. Après Cap-Breton et Charlottetown, les Remparts ont pris la route de Moncton. Les Remparts misent sur une solide offensive, une défensive stable et Zachary Fucale a pris son erre d’aller. Il faudra toutefois surveiller Ivan Barbashev et Conor Garland, le meilleur duo de la ligue.

JPO : Québec en 6. Un autre voyage dans les maritimes pour les Remparts, et j’ai encore l’impression que celui contre les Screaming Eagles était ou sera le plus difficile. Les Wildcats de Moncton ont une bonne équipe, mais je ne pense pas qu’ils ont la profondeur que les Remparts ont. On a souvent critiqué la défensive des Remparts cette saison, mais celle-ci est supérieure à celle des Wildcats. Si les Wildcats veulent remporter la série, ils devront prendre le momentum dès le départ et espérer que les canons des Remparts ne se réveillent pas. La clé sera de jouer plus défensivement pour contrer les Garland et Barbashev.

AD : Québec en 7. Ce sera une longue série, les deux équipes se connaissent bien malgré la distance et les deux gardiens devraient être au sommet de leur art dans ce premier quatre de sept du carré d’as. Les Remparts devront contrôler Conor Garland et Ivan Barbashev, qui connaissent des hauts et des bas significatifs depuis le début des séries. Québec est maintenant sur un bel erre d’aller et le repos a sûrement fait du bien.

MB : Moncton en 6.

JCL : Québec en 6. Battre une équipe en quatre parties, meme si elle est plus faible que soi, c’est un exploit qui apporte forcément une dose d’invincibilité ou, à plus petite échelle, un élan de confiance. Est-ce qu’un excès d’estime de soi peut être dangereux? Pas pour les diables rouges, qui ont eu un complexe d’infériorité tout au long de la saison. Ils étaient les meilleurs sur papier et maintenant ils peuvent croire qu’ils le sont sur la glace. Moncton a une équipe de qualité, mais avec moins de profondeur à l’attaque que les remparts et un Alex Dubeau qui n’est pas synonyme de constance, cela résultera en une présence en finale pour Qc.