fbpx
Blogues

Charlotte Douillard a écouté « Poison Season » de Destroyers

par Émilie Rioux, le 1 octobre 2015 | Critiques musicales

desUn plongeon dans un océan dramatique et enivrant : voilà ce que nous propose Destroyer avec son nouvel album intitulé Poison Season, paru le 28 août dernier. La formation de Vancouver en est à son dixième album studio. Si le disque précédent intitulé Kaputt (2011) avait réellement conquis le public, celui-ci ne décevra pas les attentes.

Les pièces aux arrangements presque orchestraux nous plongent dans un univers grandiose et intimiste à la fois. On y ressent beaucoup de passion amoureuse et de questionnement. La voix unique de Dan Bejar nous chante des paroles cryptées empreintes de romantisme. L’une des forces de Destroyer réside dans l’écriture de textes très métaphoriques et puissants.

Destroyer renoue avec un style soft rock qui nous ramène parfois dans les années quatre-vingts. Si certaines pièces comme « Times Square » sont très douces et enveloppantes, d’autres nous prennent par surprise avec un rythme beaucoup plus effréné. Globalement, Poison Season est un album qui déborde d’émotion et qui conserve la signature particulière de Destroyer.

Critique de Charlotte Douillard