fbpx
Blogues

Ariane Lehoux a écouté Ideas of Order d’Adam Strangler

par Émilie Rioux, le 30 mars 2016 | Critiques musicales

Adam Strangler

Une critique d’Ariane Lehoux

Disponible en version digitale mais aussi en vinyle douze pouces, le dernier album d’Adam Strangler, Ideas of order a été enregistré à Montréal en mars 2015 au Breakglass Studio. Sa sortie s’est réalisée en février dernier, avec un lancement à Montréal le 11 février, un à Victoriaville le lendemain et un autre à Québec, au Pantoum, le jour de la St-Valentin.

Le groupe de Montréal annonçait sur sa page Facebook le lundi 28 mars : « Maintenant #2 au palmarès CISM 89,3 FM. Thanks! » Une place bien méritée! Depuis déjà plus d’un an, la musique d’Adam Strangler se donne sous l’évolution qu’on lui connaît aujourd’hui… Leur style pop psychédélique aux notes marquées de rock se campe sous des constructions rythmiques alternatives, avec des répétitions et enchaînements hypnotiques, sans oublier des percussions et rifs des plus envoûtants.

Adam Strangler

Crédit photo : Pantoum/Le Phoque

C’est bien le rôle d’une musique psychédélique… de rendre visible l’âme, autrement dit de révéler l’extraordinaire quintessence et la substance des sons. Une substance qui reste proche du charnel et du psychique. Nous avons ici affaire à un ensemble de sept pistes finement cousues l’une à l’autre qui nous laisse planer dans une atmosphère vaporeuse digne d’une soirée à Pigalle dans la discothèque branchée du Rock’n’Roll Circus en 1969. Par moments, nous plongeons dans un univers aussi new wave que pop rock, entrant de plain-pied dans les domaines de l’onirique et du romantisme, dans son sens propre mais aussi celui de la contemplation pure et sereine; la musique se faisant à la fois sons et images. Vraiment, je me suis avouée saisie et vaincue émotionnellement dès la première pièce, Astronomy : la voix hardie du chanteur et guitariste Philippe Lavoie m’a rappelé le timbre de voix suave et impénétrable du « Lizard King ». Musicalement, les guitares, la basse et les percussions – particulièrement le tambourin de Coney Island Blues – nous transportent en quelque sorte à la fin des années 1960. Je retiens aussi Confusion comme hommage à cette même période. Le tout ne laisse entrevoir aucune confusion entre les influences musicales passées et leurs réactualisations du siècle présent, mais se montre bien tel un harmonieux mariage, un tout nouveau concert.

Dans un autre ordre d’idées, notons enfin qu’Ideas of Order est une production à apprécier sur plusieurs écoutes sans interruption, celle d’un quintette (Philippe Lavoie, Jean-Philippe Bourgeois, Frederic Nogarède, Gabriel Vallée, Carl St-Louis), ayant collaboré avec Ryan Battistuzzi – qui a mixé les albums Trompe-L’œil de Malajube et Total Magique ‎de We Are Wolves – et Alex Crow des Productions Crow – qui a été guitariste pour Xavier Caféïne entre 2002 et 2011, entre autres groupes –. Le matriçage est de Harris Newman, Grey Market Mastering.
——————————————————————————————————————-

  • Rends-toi ici pour te procurer l’album Ideas of Order : adamstrangler.bandcamp.com/
  • Si tu as manqué le passage d’Adam Strangler au Pantoum/Le Phoque, ce n’est que partie remise… le 16 avril à 20 h, à la salle Multi de la coopérative Méduse. Le groupe jouera au « Jour 4 des Nuits Psychédéliques de Québec – Volume III », avec Solids, Louis-Robert Bouchard, Hopital, Dernier Sex et un autre invité.

Pour que ton corps affamé de danser et tes oreilles voraces bénéficient d’une foule de « psychédélices » musicaux, joins-toi à l’événement dès maintenant : facebook.com/events/860332484077975/