Blogues

Canailles – Backflips

par Émilie Rioux, le 24 avril 2017 | Critiques musicales

Pinata, Margarita et Fiesta

Manger du Bois, c’est la candeur des débuts, l’explosion d’énergie, le «wow» de la découverte.
Ronds-Points, c’est un retour en force, avec une touche de mélancolie mélodique bien dosée.
Backflips, c’est un chaos organisé, qui nous amène exactement où il veut.

Après avoir sillonné le Québec (et la France) de bord en bar depuis 2010, les Canailles n’ont plus besoin de présentation : partout où ils passent, ils sèment la fête et récoltent le succès. Ce 3e disque au titre acrobatique est sans doute le plus cohérent et consistant du groupe jusqu’à maintenant. Une couleur fraîche semble teinter ces onzes pièces, comme une nouvelle couche de peinture sur des murs déjà vibrants.

Canailles

Sur Backflips, la chanteuse Daphné Brisette met de côté la « garnotte » typique de son interprétation pour laisser la place à une voix beaucoup plus libre et puissante, sans pour autant perdre de sa sincérité. Bien sûr, comme il est coutume chez Canailles, chacun a son time to shine, qui apporte un angle unique au kaléidoscope musical. Plus que jamais, l’album donne à entendre un groupe; un ensemble qui se tient et qui sonne bien. Ça fait franchement du bien à une époque où cette « solidarité musicale » semble une denrée rare.

Subtilement, on apprécie les transitions qui nous guident d’une chanson à l’autre, un peu à la manière de certains albums des Beatles (n’ayez crainte, la comparaison au Fab4 s’arrête ici). Dans le dédale des nouvelles sorties musicales, Backflips est en bonne voie de devenir une suggestion incontournable pour la saison estivale.

 


FASTFORWARD >>>> STOP + PLAY

5 morceaux qui appellent ton oreille

Les autres aussi sont bons, mais j’vois ben que t’es pressé.

 

1. RENDEZ-VOUS GALANT : Excellent choix de pièce pour démarrer l’album. La chanson donne un coup d’envoi énergique, donne le ton pour le reste à venir et donne le goût de partir sur un nowhere!

2. MARGARITA : Un délicieux duo qui descend tout en douceur. À écouter en apéro sur un balcon de Limoilou, ou dans la Volkswagen empruntée à ta mère, les fenêtres baissées, sur un énième aller-retour Québec- Montréal.

3. JACHÈRE : On y retrouve l’énergie explosive des débuts du groupe. C’est le genre de chanson rassembleuse où on sens le groupe invincible. Les solos sont des beaux moments dans la chanson, qui lui octroie beaucoup de fulgure. Bref, ça rentre au poste comme une tonne toune de brique.

4. TÊTE EN LIEU SÛR : Voilà une belle surprise, dans un registre un tantinet plus country (on est encore loin de Willie Lamothe et de la famille Daraîche). Un coup de cœur, dans une belle simplicité mélodique où violons et banjos font une belle équipe sur ce galop canaillen*.

5. CHU BRÛLÉ : Sans aucun doute la plus grosse bombe de Backflips, qu’on imagine déjà exploser sur scène. Point d’exclamation foudroyant, verre d’oreille un peu trop intense pour la ligue, la pièce amorce bien la terminaison du disque. On est pas certains de pouvoir comprendre tout ce qui se dit, mais merci quand même pour les bruits de chèvre/mouton.

*attention: présence accrue de jeux de mots douteux depuis quelques minutes. Prenez une pause.

 

 


Et plus si affinités…

Canailles – ZE BANDCAMP 

Canailles – ZE LANCEMENT À QUÉBEC

Canailles – Z’EN GÉNÉRAL, SUR FACEBOOK

Auteur : Émilie Rioux