fbpx
Blogues

Critique de Robert en CharleboisScope (Grand Théâtre de Québec)

par Cyril Schreiber, le 31 octobre 2019 | Chéri(e) j’arrive, Critiques musicales

Au cours des dernières années, on a pu constater que Robert Charlebois est plus en forme que jamais sur scène. La dernière tournée en date ne fait pas exception, et c’est un jeune homme de 75 ans qui est monté sur la scène Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec mercredi soir pour présenter la première de deux supplémentaires de Robert en CharleboisScope, qui avait pris déjà pris l’affiche à la fin mai au même endroit.

Le mythique chanteur québécois innove encore et propose dans ce nouveau spectacle un survol de sa carrière (tous les grands succès, ou presque, y sont) via des archives audio et vidéo ainsi que des animations signées 4U2C et Champagne Club Sandwich, le tout sur un (très) grand écran géant. Ainsi, le public pourra entendre avant et après le spectacle entrevues et extraits de spectacle, et s’en mettre plein la vue pendant la soirée. Parmi les meilleurs moments, notons Musique de chambre (avec toutes ses pochettes d’albums), Fu Man Chu (avec des extraits du western Un génie, deux associés, une cloche de Sergio Leone dans lequel Charlebois a joué, et qui collent bien aux paroles), le karaoké années 80 de J’t’aime comme un fou ou encore le spatial Lindberg, chanté avec sa grande amie Louise Forestier, surprise de la soirée, présente sur deux autres titres.

L’aspect musical n’est évidemment pas non plus délaissé grâce à la prestation des 10 musiciens, la plupart complices de longue date, dont deux batteurs, deux guitaristes, trois cuivres et un violoniste, un mélange généralement heureux à quelques exceptions près. Le dernier album en date, Et voilà, est par ailleurs bien représenté, notamment avec Le manque de confiance en soi ou encore Des livres et moi, de nouvelles chansons fort agréables à entendre et qui s’incorporaient bien dans cette avalanche de succès.

Charlebois est évidemment une valeur sûre de la chanson québécoise, mais il est encore et surtout un incontournable parmi tous les spectacles présentés cette année. Le public très enthousiaste de ce 30 octobre ne s’y est pas trompé et l’a acclamé comme il se doit. Seul bémol : le concept du survol de carrière en “scope” aurait pu être encore plus développé et aurait mérité de couvrir toutes les périodes de sa carrière. Nonobstant cette lacune, pourquoi ne pas éditer Robert en CharleboisScope en DVD afin de graver cette bonne idée de Claude Larivée ?

Robert en CharleboisScope est encore présenté ce soir (jeudi 31 octobre) au Grand Théâtre de Québec, ainsi que le 26 mars prochain.

Le site officiel de Robert Charlebois et la setlist du spectacle.

Cyril Schreiber