fbpx
Blogues

Thomas B. Martin a écouté la cassette de Viet Cong

par Guillaume Pépin, le 5 novembre 2013 | Critiques musicales

 

a0517233575_2

J’ai pas beaucoup voyagé au Canada, mais mes oreilles en ont fait le tour quelques fois. Ces temps-ci mes oreilles passent beaucoup de temps à Calgary et on ne va pas vraiment en Alberta pour admirer ses paysages, mais on y reste pour le post punk caractéristique de sa capitale.

 

Viet Cong viennent clairement de Calgary et ont leur racines pas pire profondes dans les responsables de son son. Ils ont un album qui s’en vient, mais pour l’instant ils nous proposent une cassette de 6 pièces qui fittaient pas sur l’album mais qui était trop bonnes pour jeter. 6 pièces de guitares obliques qui jasent ensemble pendant que le drum et la bass gardent ça solide mais groovy, dansant même, et qu’un synthé se pointe le nez une fois de temps en temps. Tout ça chapeauté d’une voix un peu nonchalante qui laisse plutôt la parole aux instruments.

 

Ça commence avec Throw It Away qui niaise pas et nous plonge dans le post punk à la Television mais avec la pédale au plancher. On ralentit la cadence avec Unconscious Melody et Oxygen Feed pour revenir avec Static Wall qui ressort du lot avec ses mélodies étincelantes pour en finir avec le doublé plus sombre et noisy de Structureless Design et Select Your Drone.

 

Pour des restant d’enregistrement, c’est particulièrement intéressant et ça couvre plusieurs directions possibles pour l’album. C’est aussi une excellente porte d’entrée dans l’univers de la musique calgarienne.

 

Commencer avec: Throw It Away et Static Wall

Vous pouvez écouter ici.

 

7/10, on a hâte d’entendre l’album