Blogues

Valaire – Oobopopop : Vent d’été

par Chroniqueur CHYZ, le 18 octobre 2016 | Critiques musicales

par Marie-Soleil Guérin Girard

Mais qu’est-ce que Valaire? Il s’agit du feu-groupe québécois Misteur Valaire, qui a décidé, cette année, de tuer le « Misteur » et de ne garder que « Valaire ». Actifs depuis plus d’une dizaine d’années, les gars de Sherbrooklyn récidivent cette année en nous offrant du nouveau stock pas pire pantoute!

Oobopopop est apparu dans les bacs des disquaires le 16 septembre 2016 et fut produit par Indica Record, établi à Montréal. Les cinq membres du groupe ont composé l’album dans une maison louée à Lafayette, Nouvelle-Orléans.

misteur-valaire-mv-sliderPremier album issu de ce nouveau changement, Oobopopop est un disque assez différent de ce à quoi Misteur Valaire nous avait habitués par le passé. Leurs albums précédents nous avaient donnés à entendre à une sorte d’électro mélangée à des sonorités de synthétiseur, de basse ainsi que de trompettes. Avec ce nouvel opus, les membres de Valaire se sont détachés de ce style en nous offrant un album groovy, dansant aux sonorités funk.

Malgré que l’album reste dans les sonorités électroniques qu’on leur connaît, il faut admettre que les influences de funk et de jazz y sont très présentes. On constate une grande différence entre ce dernier disque et les précédents, celui-ci est nettement plus dansant, groovy et funky que les autres; je vous mets au défi de ne pas taper la cadence en l’écoutant!

Il est assez difficile de décortiquer l’album afin d’entendre les différents styles mis de l’avant, tellement les gars ont mélangé les genres. On peut entendre des sonorités qui font penser au reggaeton avec la pièce Apata Palace ou encore du funk avec Woody Wagon ou bien quelques petites notes de jazz et de funk avec Dizzy’s playa ou Show Me oh oui.

Il est difficile de ne pas tomber dans la comparaison considérant que Misteur Valaire et Valaire ne font qu’un, somme toute! Par contre, ce que nous offre aujourd’hui Valaire, c’est quelque chose d’éclaté, qui sort de l’ordinaire avec l’utilisation des nombreux genres musicaux, qui réchauffe malgré l’arrivée de l’automne; un petit vent d’été à l’aube de l’hiver. Il est beau de voir comment un band qui roule sa bosse depuis un bon moment peut se réinventer et offrir à ses auditeurs quelque chose de totalement nouveau.

J’aurais du mal à dire quelle chanson j’aime le plus parce qu’honnêtement, leur nouvel album vaut vraiment la peine d’être écouté, réécouté et j’en passe. Il met de l’ambiance dans ta journée grise-semi-pas-l’fun. Si la mission de ce nouvel album c’était cela, bravo c’est réussi!

Auteur : Chroniqueur CHYZ