fbpx
Blogues

On y était : le concert de Lomepal à l’Impérial Bell de Québec.

par Amel Gaoua, le 29 mars 2019 | Le Cheeky Show

Le rappeur français Lomepal, de son vrai nom Antoine Valentinelli, âgé de 27 ans était à l’Impérial Bell de Québec, ce jeudi 7 mars dans le cadre de sa tournée mondiale pour la sortie de son nouvel album Jeannine. Ancien skateur, il avoue qu’il s’agit de la plus grosse tournée de sa vie avec plus de 15 dates en 3 semaines. C’est donc après avoir parcouru l’Hexagone qu’il compte s’emparer de Québec.

Le rappeur, originaire du 13e arrondissement de Paris est un véritable phénomène en France. Il détient à ce jour deux albums certifiés platine ainsi qu’une mention diamant pour le single Yeux disent.

Il a vendu 300 000 exemplaires de son premier album SPLIT et compte plus de 187 millions de lectures sur son compte YouTube.

C’est donc à l’occasion de la sortie de son deuxième album intitulé Jeannine (en l’honneur de sa défunte grand-mère schizophrène), déjà disque de platine avec plus de 100 000 exemplaires vendus, que Lomepal a décidé de s’envoler pour une tournée à guichet complet à Québec et à Montréal.

Tête montante du rap français, l’artiste se diffère de ses confrères par sa sensibilité et sa musicalité, entre rap et chant, celui-ci partage son univers un peu sombre et rempli de second degré par le biais de paroles plus mélodiques et chantées. C’est d’ailleurs ce qui a fait le succès de son deuxième album, beaucoup plus triste, intimiste et relevant de son expérience personnelle avec un brin de folie.

 

PREMIERE PARTIE

Crédit photo: The Cheeky Show. Présent sur cette photo Youri ( deuxième à gauche) et son équipe

 

 

En ouverture de ce concert, c’est le jeune rappeur français YOURI, qui se lance sur les devants de la scène.

Encore peu connu de la scène hip-hop, mais avec un talent incontestable, Youri ou Youri Tsar, jeune rappeur parisien de 22 ans se démarque par son originalité et sa polyvalence musicale.

Que cela soit par le biais du niveau visuel de ses clips, soulignant sa passion pour le monde du cinéma, ou par ses textes et ses productions, Youri séduit le public de par son univers divers et varié alliant folie et prouesse lyrical.

La diversité de ses sons, son flow énergique et saccadé et sa grande maîtrise de la rime font de Youri un artiste complet que le public prend plaisir à découvrir. Dès le premier morceau Youri, suivi de quelques membres de sa gang et d’Asot One son beatmaker, ingénieur son (et même backeur), conquis la foule et soulève le public. Nous performant différents titres de ses deux projets; Tsar Trap Vol. I sorti le 9 mai 2017, suivi par Tsar Trap Vol. II paru le 8 juin 2018. Ses prestations s’enchaînent et Youri continue de nous ambiancer avant de nous quitter sur le titre Butters.

Youri nous laisse donc sur une performance live remarquable et sur une foule remplie d’énergie et prête à scander les titres de Lomepal.

 


1000°C

Crédit photo:  The Cheeky Show

Il est 21 heures, en direct de l’Impérial Bell et la foule attend l’arrivée de Lomepal avec impatience. Ce public plutôt éclectique scande le nom de leur artiste préféré avec effervescence. Les lumières s’éteignent et c’est dans la pénombre que le rappeur débarque et ouvre les festivités avec le beat entraînant de 1000°C de son dernier album Jeannine.

Une entrée en scène qui a chauffé à blanc toute la salle en une poignée de secondes. Le public dans la poche, Lomepal réussi a créé d’entrée un environnement très intimiste, prenant plaisir à chanter son titre, accompagné par une foule ravie de reprendre en cœur.

Il enchaîne avec quelques titres de son premier album SPLIT, dont le titre Lucy, accompagné par son équipe composée d’un DJ, d’un batteur, d’un claviériste et d’un guitariste.

S’ensuivent de nombreux titres tous plus entraînants les uns que les autres, mais c’est au retour de l’album Jeannine avec les très réussis : La vérité, Trop beau, et 1000°C que la foule s’enflamme.

À la surprise générale, aux premières notes du titre X-Men, Lomepal interagit avec JeanJass qui apparaît sur un écran géant sous les ovations du public. La foule devient d’autant plus hystérique lorsqu’elle entend les premières notes de La vérité, titre en featuring avec Orelsan qui apparaît aussi à l’écran. Il faut dire que la performance était tellement saisissante qu’on aurait cru Orelsan présent sur scène tant l’alchimie entre les deux artistes était forte.

Déjà une heure de show et le niveau est toujours aussi haut, Lomepal enchaîne ses prestations intenses et sincères suivies par ses fans chantant à tue-tête. L’ambiance est malade et la foule nous étonne, connaissant quasiment toutes les chansons du rappeur français. Les paroles de Lomepal sont très poussées et très profondes. Le public est en symbiose avec leurs artistes préférés.

Lors de certains morceaux tel que le titre Plus de larmes ou Trop beau, on observe un Lomepal un peu plus distant, presque dans sa bulle ne déplaisant tout de même pas le public qui se laisse envahir par les émotions dégagées par sa prestation. L’ambiance est palpable et on peut clairement ressentir la maturité et le niveau d’introspection que Lomepal décrit dans son album. Sa vulnérabilité alliée à sa prestation plutôt intimiste démontre la profonde solitude et les différentes émotions auquel l’artiste tente de nous transmettre avec brio sur scène et dans ses textes.

 

Tout s’enchaîne, tout se chante.

 

Les titres s’enchaînent, et Lomepal n’est clairement pas venu pour niaiser. Il se déchaîne après plus d’une heure et demie sans prendre le temps de se reposer. C’est pendant un micro break que le public a le droit à l’hologramme d’Orelsan expliquant pourquoi ils ont fait cette chanson.

On pense que le concert se clôture sur la sublime Yeux disent, mais Lomepal revient sur scène avec un rappel mythique de Trop Beau au plus grand plaisir de la foule. Il sera bientôt rejoint par Youri et sa gang pour enflammer une dernière fois la foule.

On termine en beauté avec le titre 1000°C qu’il avait chanté à son arrivée. Lomepal nous quitte donc une fois pour toute avec un public en transe qui gardera de très bons souvenirs de sa soirée.

C’est avec presque 2 heures de show dans le corps et un Lomepal incroyable qui a le don d’enflammer les foules que le public quitte l’Impérial Bell. L’artiste est indéniablement un excellent showman et si sur ses albums, ses chansons sont excellentes, ses prestations live sont beaucoup plus prenantes, faisant réaliser à quel point l’album Jeannine est un album qui vient du cœur. Bien qu’il paraisse timide et dans sa bulle lors de quelques prestations, chaque chanson était interprétée avec énormément de profondeur et d’énergie.

Le seul reproche que nous pourrions lui faire est de ne pas avoir joué quelques titres de ses débuts sur Majesté ou bien Seigneur.

Néanmoins, après l’avoir excellé tout au long de son show, nous avons hâte de le voir se reproduire à Québec, au Centre Vidéotron peut-être?

 


SETLIST LOMEPAL :

– 1000°C (1er couplet uniquement)
– Plus de larmes
– Club – Mômes – Lucy
– X-Men
– Becane
– Beau la folie
– Evidemment
– La vérité
– Oyasumi
– Danse (version Acoustique)
– Le vrai moi
– Tout lâche
– Malaise
– Pommade
– Ma cousin
– Yeux disent

Encore:
– Trop beau
– 1000°C