fbpx
Blogues

Omnikrom à la Source de la Martinière | 22 Avril 2022

par Dominic Hakim, le 24 avril 2022 | Les Arshitechs du Son

Vendredi dernier, la nostalgie s’est emparé du bar La Source de la Martinière alors que le groupe Omnikrom était en ville pour performer l’un de ses rares spectacles depuis leurs retour en 2021. Le groupe, bien connu des générations Y et Z à l’époque de la station Musique plus, a fait beaucoup de bruit entre autres avec les chansons, Danse la poutine avec TTC, Prends une photo avec moi, ainsi qu’avec le groupe numéro#, sur le succès Chewing-Gum Fraise, sorties au milieu des années 2000. Omnikrom est composés de 2 Mc’s soit  Jeanbart, Linso Gabbo aujourd’hui connu sous le nom de gabWan et de Figure8, qui est le Producteur/Beatmaker de la formation. Ils font de la musique ensemble depuis 2002 et lorsqu’on les voit performer sur une scène, la chimie est électrisante.

   Près de 10 ans après son dernier album, le groupe de rap québécois effectue son grand retour sans se faire trop d’attente, conscient que la grande époque d’Omnikrom est peut-être un peu révolue. Il faut dire que la scène Hip-hop a énormément évolué entre-temps et que le rap est devenu le genre de musique le plus écouter au Québec. Loin d’être intimidé par la nouvelle génération, Omnikrom a su tiré profit d’une carte que peu d’artistes des années 2000 se servent à leur avantage soient leur expérience et leur connaissance de la scène québécoise underground. Ils n’ont pas arrêté de suivre la nouvelle génération, ils ont donc fait appel à des mastodontes du rap actuel pour participer à leur EP qui s’intitule Bus magique, un microalbum de cinq chansons remplies de la belle folie du trio, plus actuel et plus réfléchi. Avec des collaborations telles que SeinsSucrer, Dr. Stein & Don Bruce ainsi que sur une prod. de Badmninto sur le track Michel-Ange apparut un peu plus tard dans l’année 2021.

  C’était un premier spectacle en carrière pour le rappeur, très prometteur Bellez Iles. Originaire de la rive sud de Québec, il fait officiellement s’est premier pas dans le rap en 2020 avec les singles Psychostimulants et Moldus, puis, il  sort dans la même année son premier album intitulé  Grano, mais l’aventure ne fait que commencer. En 2021, il s’entoure des rappeurs et des Beatmaker les plus prometteurs de la relève de Québec pour concrétiser son rêve, la création d’un Ep qui s’avère le plus solide de sa jeune carrière : Carte Blanche. L’opus a été enregistré à Limoilou, dans le studio d’Andy Davis, son nouveau complice. La dernière nouveauté du rappeur s’intitule ‘’Tag’’,  sortie plutôt en 2022, le clip a été tournée en partie dans les studios de CHYZ 94,3.

   Bellez Iles a cassé la glace avec le banger Grano, rien ne laissait croire, à cet instant, que cette performance était réellement ça première tellement il semblait à l’aise sur la scène. Avant d’enchainer les singles Andorre et Tag, il a demandé à la foule de répéter « Fuck François Lambert » plusieurs fois de suite, il ne semble manifestement pas porter l’entrepreneur à succès dans son coeur. Il nous a fait cadeau de trois exclusivités produites par Badmninto qui faisait office de DJ pour Bellez Iles. Même avec ces pièces méconnues le niveau était très élevé et c’est alors que débarque de nulle part la terreur de Limoilou Noam Falardeau alias Kalibre. L’ambiance a alors littéralement explosé et la foule était visiblement ravie de ce moment inattendu. Ils ont ensuite enchaîné leurs collaborations ensemble et une exclusivité. Bellez Iles termine son set avec la chanson Averse et son collègue Vndy Dvvi$ le rejoint sur scène. Les gens qui s’étaient déplacés pour encourager Bellez iles étaient unanimes pour dire que c’était magique.

C’était maintenant au tour d’Omnikrom de débarquer sur les planches de la Source de la Martinière. Je me sentais comme un adolescent dès les premières notes et les souvenirs jaillissaient en moi. Jean Bart s’est présenté avec ses lunettes de soleil comme à l’époque, donnant l’impression qu’il les porte depuis 20 ans. GabWan toujours aussi énergique et souriant, sans oublier la magnifique moustache de Figure8. A vrai dire, les gars ont chacun exactement le même visage que dans mes souvenirs comme s’il avait été cryogéniser pendant leur semi-retraite. Ils étaient accompagnés de Dr. Stein et c’est lorsqu’il est monté sur la scène que le spectacle a réellement pris une autre direction. À ce moment précis nous sommes passé à la vitesse supérieure. ils ont joué entre autres la chanson Nuage, et les vrais connaisseurs de rap ont pu voir les deux générations sur scène, brillées côte à côte dans une belle symbiose. C’était vraiment cool de voir la relève brillée parmi les grands. 

 

Ils ont mélangé les nouveautés et les classiques qui ont marqué le Québec des années 2000. Finalement, ils ont enchainé avec un méga remix de la chanson Prend une photo avec moi. Les deux dernières chansons Danse la poutine et Chewing-Gum Fraise on vraiment valut le déplacement. J’ai eu à nouveau 16 ans durant une dizaine de minutes. Évidemment tout le monde connaissait les dernières chansons par coeur. Nous avons eu droit à un rappel et ça n’aurait dérangé personne de réentendre les mêmes en boucle une demi-heure de plus. Toute une soirée !

 

Chroniqueur : Bardem
Les Arshitechs du Son