Blogues

Revue de l’album Tide Breaker de Requiomend

par Mathieu Dallaire, le 17 juillet 2017 | Non classé

 

Requiomend est un band basé à Montréal mais qui a trouvé ses origines dans la petite ville de Morin-Heights situé à 1h au nord de Montréal. Tide Breaker est leur premier album paru le 24 juin 2017. Avec cet album, le band prend sa place pour de bon dans la scène underground en mettant un produit physique sur les performances qu’ils livrent depuis plus de 7 ans.

Tide Breaker est un album de metalcore brute qui s’approche plus des origines du genre que ce qui s’y fait en ce moment. Il comprend son lot de breakdowns, de solos, de riffs qui groove et de riffs rapides, le tout majoritairement bien exécuté. Les chants sont très diversifiés, on passe de scream aigu ou grave à des clean simples en passant par des parties plus punk à la Rise Against. Je ne suis pas un grand fan de tous ces types de chants mélangés, par contre, dans le cas de Requiomend, je crois que leur utilisation est justifiée et, plus souvent qu’autrement, appropriée.

 

L’album commence directement avec une chanson, pas de fioritures ou de niaisage, à l’image du restant de l’album. Les premières chansons rentrent au poste malgré leur longueur (entre 4 et 6 minutes). Le band passe d’un riff à l’autre ne laissant pas le temps à l’auditeur de s’ennuyer. Et puis on arrive à Crisis, 5ième chanson de l’album. Pour moi c’est la première chanson qui sort du lot, pas que les autres sont mauvaises, mais elle a définitivement un edge de plus. Intro saccadé suivi d’un riff rapide par-dessus un blast-beat enchaîné avec un breakdown. Pour moi, ça sonne comme une recette gagnante. Suite à ces riffs, il y a un court couplet groovy de 5 barres qui mène à la première partie du refrain. Le refrain est le parfait exemple d’utilisation des différents types de chants dont j’ai parlé un peu plus haut. Non seulement ça, mais la progression des mélodies et des paroles est catchy et parfaite. La rythmique de la première phrase (“ Time is tic tockin’ hear the heavens knockin’ ”) me donne juste le goût de chanter. La deuxième partie du refrain est très efficace et s’agence parfaitement avec la progression qui la précède. Transition, retour au couplet, un autre refrain complet et finale instrumentale composée d’un breakdown et de rappel des riffs de l’introduction. Sans aucun doute la meilleure chanson de l’album. Suite à ces 5 premières chansons, je perds le fil. C’est probablement causé par la longueur des chansons et l’impact très fort de Crisis. Lors de mes multiples écoutes, je finissais toujours par écouter distraitement et oublier un peu que la musique jouait. Par contre, c’est une chose qui m’arrive souvent lorsque j’écoute un album. La première partie à plus d’impact et la deuxième passe un peu dans le beurre et c’est malheureusement le cas pour Tide Breaker, jusqu’au premier refrain de la dernière chanson, chanson titre de l’album. Je dis le premier refrain puisque l’introduction instrumentale de 2 minutes se mélange avec les chansons précédentes et le couplet est trop faible en énergie pour que je puisse l’apprécier. Par contre, le refrain à une rythmique intéressante et les arrangements vocaux sont bien travaillés. Malheureusement, la chanson se termine sur des riffs inconnus et ça m’a laissé une petite déception. Personnellement j’aurais terminé avec le refrain, je crois que l’impact aurait été beaucoup plus fort et aurait laissé l’auditeur sur le bout de son banc.

Pour conclure, je pense que le premier album de Requiomend est très solide au niveau des groove et de l’énergie mise sur la table mais les structures de chansons pourrait être amélioré et il pourrait aller chercher un edge de plus sur le mixing ou le mastering (je ne peux pas dire lequel spécifiquement). Pour avoir vu le band performer live, je peux dire que l’énergie est là et je suis même prêt à dire que le band trouve plus sa place sur une scène qu’en enregistrement, donc prenez le temps d’aller les voir dans un show près de chez vous!

 

https://we-are-requiomend.bandcamp.com/album/tide-breaker

https://www.facebook.com/requiomend/

https://www.instagram.com/requiomendband/

 

De Raphaël Parent, collaborateur

Auteur : Mathieu Dallaire