fbpx
Nouvelles

Borderlands 3 : jouer pour faire avancer la science

par Émilie Rioux, le 21 mai 2020 | Nouvelles

Borderlands, c’est une série de jeux vidéos développée par Gearbox, dont les studios se trouvent au Texas…et à Québec!

Dans ce « first person shooter » à l’esthétique bédéesque et à l’humour décadent, l’adrénaline ne manque pas. On cumule les missions (parfois très loufoques) et on extermine des groupes de malfrats arborant élégamment le masque à gaz. La 3e édition de Borderlands ne manque pas de défis pour les joueurs qui arpentent ses mondes virtuels depuis le mois de septembre dernier.

Or, il est maintenant possible de prendre une pause de toute cette action pour prêter main forte à la science, sans même quitter le jeu. L’exercice est aussi simple qu’une arcade (un jeu dans le jeu) comparable à un Tetris, où le joueur doit aligner des symboles identiques pour résoudre des casse-têtes.

Si l’équipe de Gearbox (allié à une équipe de scientifiques de l’Université McGill) craignait que Borderlands Science soit trop simple pour attirer l’attention de leur communauté de joueurs, les chiffres actuels semblent plutôt prouver le contraire : depuis un peu plus d’un mois, plus de 36 millions de casse-têtes ont été résolus.

Comment ça marche tout ça? Comment se développe une collaboration entre des domaines qui semblent aux antipodes? Est-ce qu’on assiste ici à une révolution du jeu vidéo?

GABRIEL RICHARD, directeur de projet chez Gearbox, nous en parle ici de manière fort éloquente:

Quelques liens utiles…


Vers le site officiel de Borderlands

Vers les explications détaillées de l’Université McGill

Vers un article du Soleil (soutenez vos médias locaux)

 

La bande-annonce officielle du projet