fbpx
Nouvelles

Le trouble du mouvement se démystifie petit à petit

par Thomas Mailloux, le 3 mars 2014 | Nouvelles

Une équipe de chercheurs de l’université Laval en collaboration avec des chercheurs du CHU de Québec ont identifié une protéine présente en abondance dans le cerveau des personnes atteintes du trouble du mouvement.

Les détails de la découverte seront publiés dans la revue Movement Disorders. Cette découverte permettra à des chercheurs d’élaborer un remède efficace contre cette maladie neurologique dix fois plus fréquente que le parkinson.

4% de la population adulte est atteinte de ce trouble qui provoque des tremblements dans différentes parties du corps, le plus souvent les bras, la tête et les cordes vocales. Ce trouble touche surtout les personnes de plus de 50 ans mais certains cas touchent des enfants en bas âge.