Blogues

Wouellay Fest 2016

par Émilie Plamondon, le 22 juin 2016 | Punk Détente

horairewouellay

 

Les 17 et 18 juin dernier, à Thetford Mines, avait lieu la 3ème édition du Wouellay Fest. Le beau temps étant du côté des festivaliers, l’ambiance était magique et festive tout au long du week end.

Je suis arrivée tôt vendredi après-midi avec mon ami P-O ( The Options)  pour relaxer et pour être prête à entendre les premières notes! Comme j’ai vu énormément de bands en deux jours, voici, en rafale, mes meilleurs moments du Wouellay!

 

Journée/soirée du vendredi

News out

Newsout

Il s’agit d’un band hard rock de Thetford Mines musicalement très talentueux avec un son lourd et des thématiques de chansons très personnelles. L’émotion transmise par le chanteur était palpable et contagieuse, ce qui amenait une authenticité incroyable. Vous allez en entendre sur les ondes! C’est ma plus belle découverte de la fin de semaine!

Capitaine Révolte

CapitaineRévolte

Après de nombreuses embûches (hospitalisation d’un des membres, le remplaçant qui se perd dans le bois), le groupe est monté sur scène en retard mais déterminé, au grand bonheur de la foule qui les attendait! Quel bonheur de les revoir sur scène et d’entendre  live leurs paroles si songées et intelligentes.

The Cardboard Crowns

Cardboard Crowns

Encore une fois, les petits gars ont été COURONNÉS d’éloges et les gens ont été gâtés par plusieurs de leurs pièces à saveur estivale donnant dans le reggae, le ska, le rock et le punk. C’était un beau mélange pour danser et laisser aller notre côté « enfant qui profite du moment présent ».

Planet smashers

PlanetSmashers

La formation montréalaise nous a fait skanker en bonne compagnie pour clore la soirée du vendredi. Nous avons entendu toute une panoplie de bons succès. Fait cocasse, j’ai filmé le chanteur qui me chicanait car je restais debout au lieu de me mettre en p’tit bonhomme. J’étais honteuse et j’ai donc obéi avec joie.

Journée/soirée du samedi

The Unplugged Band 

Unpluggedband

Qui aurait pensé que j’aurais dansé sur du Rage Against the Machine et/ou du Kanye West? C’est pourtant arrivé. Nous avons eu droit à un setlist bien diversifié et très divertissant constitué de covers rock, pop et punk avec un talent musical renversant ( tous les gars ont un impressionnant background musical) et un humour bien placé entre les chansons.

 

The Matchup

TheMatchup

Bien que le Rat soit toujours dans nos coeurs et qu’on ne l’oubliera pas, nous avions hâte de voir à l’oeuvre Pat, le nouvel acolyte de Burger. Les deux garçons, ma foi bien assortis, ont enchaîné plusieurs chansons des Matchup et ont su rassembler la foule, même en après-midi. Les fans se sont même rassemblés sur la scène pendant The Signature pour offrir une belle chorale!

Kamakazi

Kamakazi

Selon moi, c’était LE meilleur show du Wouellay, en raison de l’énergie débordante des trois garçons, leurs harmonies vocales parfaites (vous savez à quel point j’en raffole, n’est-ce pas!) et le set list bien balancé entre les vieux succès et les chansons provenant du plus récent album. J’ai eu une belle discussion avec Nick, plus tard dans la soirée sur l’industrie musicale et les secrets pour faire vivre un band aussi longtemps. J’espère les avoir en entrevue sous peu.

Carotté

Carotté

La mission punklore et trashdition fut accomplie avec succès! Encore une fois, nous avons pu giguer allègrement dans la semi-bouette en écoutant du punk trad! Un excellent moment tant visuel qu’auditif pour se faire aller la fibre québécoise.

J’ai quitté après Carotté mais j’ai pu entendre au loin les 2 premières chansons de Bodh’aktan qui terminait la soirée. J’aurais adoré les voir au complet.

MathTouzinEmilie

 

Mention à Bob Bissonnette qui a eu probablement la foule la plus dense et qui a fait tripler le niveau de festivité avec ses gorgées. Son band était incroyablement « su’a coche »!

Bref, Le Wouellay Fest a su faire une belle place à la scène locale, à la jeune relève et à de nombreux styles musicaux passant du punk au ska en passant par le hardcore, le métal, l’acoustique et l’humour. Mes tympans ont été servis.

Finalement, je n’ai que du positif à dire concernant l’organisation. Premièrement, j’ai été extrêmement bien accueillie par les bénévoles et organisateurs qui m’ont remis rapidement ma passe média qui me donnait all access (super apprécié pour planifier des entrevues). J’avais même le droit de manger des p’tites salades et avoir de l’eau. J’ai énormément apprécié. Le camping semblait très bien géré, les stationnements aussi, les toilettes en nombre suffisant, la bière en quantité adéquate avec un excellent service aux bars, la sécurité super sympathique et efficace.

Bref, j’ai très hâte à l’année prochaine.

Wouellaysite

PatÉmilie

    Ps – Oui, j’ai eu un petit blues post Wouellay!

Auteur : Émilie Plamondon