Blogues

Amnésia Rockfest 2016 : des performances de tous les genres

rockfesse3
par Thomas Mailloux, le 7 juillet 2016 | La Quête

Un texte de Patrick Noël, pour l’émission La Quête

Le plus grand festival rock au Canada a une fois de plus offert une célébration haute en couleur. Malgré un achalandage légèrement moins important que l’an dernier et des têtes d’affiche un peu décevante, Montebello au grand complet peut se réjouir d’une édition réussie.

Alex Martel et ses potes ont encore su livrer la marchandise cette année en offrant une 11e édition survoltée et complètement démentielle. L’Amnésia Rockfest de Montebello, qui a eu lieu du 23 au 25 juin 2016, s’est fait à guichet fermé pour la 4e année consécutive. Le line-up était plein de promesses, la température parfaite et l’événement coïncidaient avec les festivités de la St-Jean Baptiste. Les plus grands fans de Rock avaient pour eux seuls un cocktail qui semblait parfait.

Ambiance au rendez-vous

Plusieurs années d’expérience auront transformé la ville de Montebello en une destination party de premier choix pour les fans de rock. La ville s’était d’ailleurs mise dans ces plus beaux habits pour accueillir les festivaliers en soif de festivités. Malgré la taille gigantesque de cet événement, la grande partie des résidents rencontrés arboraient leur plus beau sourire et était enjoué à mettre la main à la pâte et à participer à cette grande fête :

« Les gens sont respectueux et très gentils. On a pas de gros problèmes normalement « nous racontait une résidente habitant à quelques pas de maison de l’entrée du site des spectacles.

Food truck et marchands ambulants avaient aussi pignon sur rue, servant à boire et à manger pour à peu près tous les goûts. Il faut cependant mentionner le grand manque de poubelle dans les rues de Montebello. Une absence qui a trop rapidement transformé le village en dépotoir à ciel ouvert.

Head-liners et problèmes techniques

Plusieurs problèmes de son et de technique ont aussi gâché la performance de gros nom de la programmation. Ice Cube, par exemple, a dû compenser le travail bâclé de son DJ qui ne semblait pas au meilleur de sa forme pour mixer les plus légendaires succès de la côte ouest-américaine. La performance de Limp Bizkit a aussi été entachée par des problèmes de son, selon plusieurs témoins présents sur place, malgré une performance digne du groupe légendaire.

Les gars de Rise Against ont quant à eux offert une performance qui s’harmonisait un peu à l’ambiance festive du festival, même si leur performance semblait diminuer à mesure que le spectacle avançait. Quant à Blink 182, ils ont prouvé cette fin de semaine qu’ils ne pourraient jamais remplacer Tom Dellonge. Malgré une bonne performance musicale et une ambiance digne des meilleurs spectacles de Blink 182, Matt Skiba n’a visiblement pas ce qu’il faut pour remplacer le pilier de la formation légendaire. Une chose est sûre cependant : mieux valait l’effort soutenu de Skiba que la performance ridicule de Dellonge il y a 2 ans.

De très bons coups malgré tout

Malgré ces quelques problèmes, les festivaliers ont tout de même pu profiter de plusieurs performances presque parfaites. Notons par exemple Korn, Billy Talent et Bring me the Horizon, ces derniers ayant offert une expérience visuelle parfaite à leurs fans. Les gars de NOFX, habitué de la place, n’ont pas ménagé la foule avec leur succès punk rock à faire trembler le sol brulant du site des spectacles.

Notons aussi que la ville de Montebello était radieuse et que la température était parfaite pour ce genre d’événement. Malgré les quelques problèmes mentionnés plus haut, on peut tout de même dire que l’édition 2016 du Rockfest, même si elle n’était pas parfaite, a été très réussie.

Auteur : Thomas Mailloux