fbpx
Blogues

LE SOUVENIR ET LE RÊVE

par Augustin Betchi, le 16 août 2018 | Sons de cloches

 

I. SOUVENONS NOUS DU BON TRAVAIL ACCOMPLI

Aujourd’hui, le Québec, le Canada et le monde concerné saluaient pour la dernière fois, comme il sied au personnage qu’était Paul Guérin-Lajoie, premier ministre de l’éducation du Québec et promoteur de l’éducation accessible pour tous non seulement dans sa communauté, mais aussi ailleurs dans le monde notamment à Haiti et en Afrique de l’Ouest.

Monsieur Guérin-Lajoie est décédé au mois de juin dernier et la patrie reconnaissante au grand complet, tenait à lui rendre l’hommage solennel à celles et ceux qui ont mérité d’elle.

Par ailleurs, l’évènement coincidait avec le décès d’une autre grande figure du Québec. Le poète et chansonnier Félix Leclerc décédé en 1988.

Notre émission radio ne pouvait alors, ne pas tenir compte de cette actualité remarquable qui, une fois n’est pas coutume, relevait davantage du mérite unanimement reconnu que du sensationnel travesti et improductif qu’on déplore assez souvent.

Sons de cloches a voulu s’associer à tout le peuple qui rendait un hommage bien mérité à deux personnages dont l’engagement, le talent et les accomplissaments, font des modèles inspirants pour notre présent, les générations qui suivront et pour l’histoire.

Il nous vient à leur sujet, cette phrase des français pour celles et ceux qui méritent leur panthéon: « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ».

II. RÊVONS ET TRAVAILLONS POUR DES LENDEMAINS QUI CHANTENT

Si nous nous souvenons des bonnes actions des disparus dont nous célébrons la vie, nous ne devons jamais oublier de continuer le travail amorcé, de continuer leur oeuvre et même la bonifier.

C’est pourquoi nous avons aussi tenu à saluer les initiatives heureuses contemporaines qui suivent les exemples d’excelence de ces illustres prédécesseurs.

Mention spéciale à Rino lévesque, directeur d’école, concepteur et promoteur de l’école entrepreneuriale qui façconne à l’entrepreneuriat conscient à l’école la jeunesse même d’âge tendre, donne des outils pédagogiques complémentaires aux enseignants leur permettant de venir à bout des défis inattendus et très souvent récurrents qu’il faut pourtant surmonter pour être à la hauteur de l’exaltante mission de former le monde de notre futur.

En nous inspirant de la devise du Québec « Je me souviens » gardons toujours à l’esprit les accomplissements remarquables déjà réalisés.

Travaillons aujourd’hui avec un entrain entretenu et aiguillonné par le rêve magnifique de contribuer à bâtir un meilleur monde pour nous mêmes et pour celles et ceux qui viendront après nous.

Augustin Betchi, animateur bénévole

Sons de cloches, CHYZ 94.3