Blogues

Les Remparts n’ont plus droit à l’erreur

par Antoine Desrosiers, le 28 mars 2017 | CHYZ Sports

Cinq buts du Titan en troisième période ont permis à Acadie-Bathurst de l’emporter par la marque de 7 à 3 au Centre Vidéotron contre les Remparts qui n’ont maintenant plus droit à l’erreur, eux qui tirent de l’arrière 3 à 0 dans la série 4 de 7.

Malgré un début de rencontre assez énergique, les Remparts ont laissé le Titan inscrire le premier but de la rencontre sur un tir précis de l’ailier droit, Vladimir Kuznetsov. Il n’y avait que quatre minutes d’écouler en première période.

Les Remparts ont retrouvé leur aplomb un peu plus tard en période, durant un désavantage numérique, où ils ont pu compter sur une échappée de Matthew Boucher. Il aurait pu permettre aux siens de créer de l’égalité, mais c’est finalement le Titan qui a profité d’une erreur de positionnement du gardien de but partant des Remparts, Evgeny Kiselev pour faire 2 à 0 Acadie-Bathurst. Il ne restait qu’une seconde au premier vingt.

Le pilote du Titan, Mario Pouliot, n’avait que de bons mots pour ses joueurs après la rencontre.

« Je suis satisfait de comment les gars ont joué. Il faut lever notre chapeau aux Remparts, ils sont sortis forts dans le match d’aujourd’hui. Je sentais que ce n’était pas notre meilleur match, mais on a réussi à l’emporter. Cependant, on efface tout et on recommence, parce qu’il faut tout faire pour conclure la série demain », a-t-il soutenu après la partie.

Afin de fouetter ses troupiers, c’est le substitut de Kiselev, Dereck Baribeau, qui a amorcé la deuxième période. L’entraîneur-chef, Philippe Boucher, se disait satisfait de ce qu’il avait vu de son gardien dans la défaite.

« On parle quand même de notre gardien d’avenir avec les Remparts. Je suis content de ce que j’ai vu de lui ».

Interrogé à savoir s’il serait d’office demain, Boucher est resté de glace. «Peut-être que oui, peut-être que non, on verra. Il y a de bonnes chances», a-t-il lancé en point de presse.

L’effet Baribeau a finalement porté ses dividendes en deuxième période. En effet, Matthew Boucher a réduit l’égalité en début de deuxième période avec seulement quarante secondes de jouer au deuxième tiers. Les Remparts ont ensuite créé l’égalité quatre minutes plus tard, grâce à l’excellent jeu de passes entre Kurashev, Boucher et Gentile. C’est ce dernier qui a mis la touche finale, à la suite d’une passe précise de Boucher qui était dans le coin de la patinoire.

Débandade en règle en troisième

Après avoir pris les devants pour la première fois de la rencontre en début de troisième période par l’entremise du but d’Andrew Coxhead, les hommes de Martin Pouliot ont sorti l’artillerie lourde, marquant cinq buts sans riposte. Le capitaine Jeffrey Truchon-Viel compte deux d’entre eux. Boucher s’explique mal sur la cause de cet effondrement.

«C’est difficile d’expliquer ça, je sentais qu’on voulait vraiment tout donner, mais rien ne risque de changer pour demain. On va demander aux gars de faire de l’échec avant de la même manière, de jouer de la même manière en avantage numérique. C’est eux qui nous ont permis de remporter 31 victoires cette saison, ils ne veulent pas terminer cela demain», a conclu Philippe Boucher.

Au bord du gouffre, les Remparts font maintenant face à l’élimination, demain soir, au Centre Vidéotron, à compter de 19h. Ne manquez rien de l’avant-match et de l’action avec Ray Cloutier sur les ondes de CHYZ 94.3 dès 18h50.

CRÉDIT PHOTO: MATHIEU TURGEON – TC MEDIA

Auteur : Antoine Desrosiers